1 min de lecture Confinement

Reconfinement : "Au moins 400.000 morts supplémentaires" si rien n'est fait, alerte Macron

Pour le chef de l'État, "nous sommes débordés par une deuxième vague qui sera sans doute plus dure et meurtrière que la première".

Emmanuel Macron, le 27 octobre 2020
Emmanuel Macron, le 27 octobre 2020 Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

Pour Emmanuel Macron, la stratégie de la recherche de l'immunité collective aurait un coût trop élevé. La France risque de connaître "au moins 400.000 morts supplémentaires" d'ici à quelques mois si rien n'est fait face à l'épidémie de Covid-19 dans l'idée de rechercher l'immunité collective, a affirmé mercredi 27 octobre le président de la République.


"Jamais la France n'adoptera cette stratégie" qui signifierait "le tri entre les patients", a insisté le chef de l'État au cours d'une allocution télévisée pour annoncer le reconfinement national à partir de vendredi. Une mesure drastique destinée à être le "coup de frein brutal", nécessaire contre "l’accélération soudaine de l’épidémie”.

Tous en Europe "nous sommes débordés par une deuxième vague qui sera sans doute plus dure et meurtrière que la première", a aussi affirmé Emmanuel Macron. "Quoi que nous fassions, près de 9.000 patients seront en réanimation à la mi-novembre, soit la quasi-totalité des capacités françaises", a-t-il ajouté. 

"Nous nous organisons bien sûr pour y faire face, rouvrir des lits supplémentaires, et nous allons faire le maximum d'efforts tous ensemble, mais ce n'est pas suffisant", a indiqué le chef de l'État.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus France Immunité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants