3 min de lecture François Fillon

Qui est Arnys, le tailleur de luxe qui habille François Fillon ?

ÉCLAIRAGE - Plus de 48.500 euros de vêtements dont des costumes sur-mesure de cette grande maison ont été offerts au candidat de la droite.

François Fillon portait déjà une veste de la marque Arnys en 2010, la Forestière.
François Fillon portait déjà une veste de la marque Arnys en 2010, la Forestière. Crédit : GERARD JULIEN / POOL / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"Un ami m'a offert des costumes en février. Et alors ?". La défense de François Fillon est simple, il ne voit pas où est le problème. Il répondait aux Échos à propos d'une enquête réalisée par le JDD, où l'on apprend que le candidat de la droite s'est fait offrir deux costumes sur-mesure par un "ami généreux" pour la somme de 13.000 euros. Mais selon l'hebdomadaire, d'autres costumes, pulls, pantalons ou encore blazers ont été commandés pour François Fillon depuis 2012, pour un montant total de 48.500 euros. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le vainqueur de la primaire de la droite a fait preuve de fidélité : tous ces vêtements ont été achetés à une seule maison de tailleur : Arnys

Créée en 1933 place de l'Opéra, la maison de luxe a rapidement déménagé rue de Sèvres dans le très chic Saint-Germain-des-Prés à Paris. Le quartier qui représente à l'époque "le Paris léger et décalé sied mieux que la rive droite à l'esprit audacieux d'Arnys", selon le bottier Berluti, l'entreprise appartenant au groupe LVMH qui a racheté Arnys en 2012. La maison prestigieuse n'a cependant pas changé sa façon de faire. Le maître tailleur prend d'abord les mesures de son client, avant de lui faire essayer 3 ou 4 pièces. Puis, une fois que les mesures sont prises, les petites mains s'activent pour une durée totale de 70 heures de travail. "La mesure a un prix, mais il faut toujours désirer quelque chose pour en avoir un plaisir authentique", disait Michel Grimbert, petit-fils du fondateur d'Arnys, Jankel Grimbert, au Point en 2011.

Chez Arnys, toutes les coutures sauf celles de côté sont faites à la main. De sorte à ce que "les vêtements durent plus longtemps et vieillissent joliment", selon Michel Grimbert, qui ajoute : "Le tissu vit, bouge et ne tire nulle part". 

Les clients s'appellent Mitterand, Giscard d'Estaing, ou Le Corbusier

Avec des costumes classiques à partir de 6.000 euros, la maison Arnys a habillé de nombreux hommes de pouvoir, avant François Fillon. Valéry Giscard d'Estaing mais aussi Laurent Fabius ou encore Pierre Moscovici en ont fait une de leur marque favorite. C'est aussi auprès de ce tailleur de luxe que François Mitterand, conseillé par Pierre Bergé, avait acquis son célèbre chapeau en feutre noir, marqué du sceau de ses initiales. L'objet a d'ailleurs inspiré le roman intitulé Le chapeau de Mitterand, écrit par Antoine Laurain, rappelle Le Parisien

À lire aussi
Nicolas Sarkozy et François Fillon, le 13  février 2016 justice
Fillon : Davet et Lhomme enquêtent sur l'ex-Premier ministre dans "Apocalypse Now"

Mais Arnys n'est pas qu'un tailleur de luxe, c'est aussi un lieu où se retrouvent les personnalités importantes, que ce soit des politiques, des intellectuels ou des artistes, qui appartiennent "à un club d'initiés", explique la marque. La maison avait déjà été sous le feu des projecteurs en 2010, ironie du sort, grâce à François Fillon. En déplacement à Brégançon, celui qui était alors premier ministre s'était affiché avec la pièce emblématique de la maison Arnysla veste Forestière, inspirée du costume des gardes-forestiers en Sologne, et popularisée par l'architecte Le Corbusier, qui l'avait commandée en 1947. Il souhaitait à l'époque "une veste de ville souple, à la fois élégante et nonchalante, qui lui permettrait de travailler en gardant toute sa liberté de mouvement", indique la marque sur son site. La veste, portée par François Fillon dénotait effectivement par son côté décontracté, alors que le costume-cravate était de rigueur chez ses ministres. 

Depuis, François Fillon n'aurait donc pas fait défaut à la marque, en témoignent les factures très importantes révélées par le JDD. "J’ai parfaitement le droit de me faire offrir un costume par un ami, ce n’est pas interdit", a affirmé ce lundi 13 mars François Fillon à Europe 1, balayant les accusations de conflits d'intérêts. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Fillon Costumes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants