1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Quand Jean Lassalle évoque le libertinage de députés et ministres
1 min de lecture

Quand Jean Lassalle évoque le libertinage de députés et ministres

En pleine séance à l'Assemblée nationale, Jean Lassalle a mentionné les clubs libertins restés ouverts, et fréquentés selon lui par des députés et ministres, pour évoquer le cas des discothèques toujours fermées.

Jean Lassalle à l'Assemblée le 17 novembre 2020.
Jean Lassalle à l'Assemblée le 17 novembre 2020.
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin
Journaliste

Des députés, des ministres, du libertinage et Jean Lassalle... Avis aux amateurs de moments mythiques en politique, en voici un qui devrait vous ravir. Mardi 11 mai, alors que l'Assemblée nationale débattait de la fin de l'état d'urgence sanitaire et du contesté pass sanitaire, le député s'est levé pour prendre la parole et n'a pas manqué de se faire remarquer. 

Evoquant le sujet "tabou" des discothèquesJean Lassalle a pris un exemple pour le moins parlant pour dénoncer une "inégalité de traitement". "Les plus anciens d'entre nous savent que les lieux d'échangisme ou de libre-échangisme sont restés ouverts durant tout le confinement. De très nombreux de nos collègues y avaient leurs habitudes dans des mandats précédents et je ne compte même pas les ministres", a commencé l'élu avant de se faire interrompre par la présidente de la séance.

Dissimulant un large sourire sous son masque, Annie Genevard a déclaré : "Monsieur Lassalle, vous vous égarez là. Revenons au sujet." "Laissez-moi parler il y a trop de bruit, a rétorqué le député Libertés et Territoires avant de poursuivre, vous n'avez pas fait comme l'arbitre, vous n'avez pas arrêté le chrono." "Non, on peut continuer. Je ne vous coupe pas la parole, je vous demandais de recentrer votre propos", a-t-elle précisé.

"Alors comment peut-on expliquer cette inégalité de traitement avec les discothèques ?", a conclu le candidat à la présidentielle 2022.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/