1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Candidate voilée sur une affiche LaREM : que dit la loi ?
2 min de lecture

Candidate voilée sur une affiche LaREM : que dit la loi ?

ECLAIRAGE - Alors que le parti de la majorité se déchire sur la question d'une candidate voilée dans l'Hérault, que dit la loi à ce sujet ?

L'affiche de campagne pour les élections départementales dans l'Hérault
L'affiche de campagne pour les élections départementales dans l'Hérault
Crédit : Capture twitter
Candidate voilée sur une affiche : que dit la loi ?
02:40
William Galibert
Journaliste

À l’origine, il y a une photo sur un tract de campagne, celle d’une candidate qui se présente dans l’Hérault sous les couleurs de La République en marche. Petit détail qui a son importance : elle apparaît voilée. C’est ce voile qui, ces dernières heures, sème la zizanie au sein du parti présidentiel. Elle ne sera pas soutenue par LaREM a précisé mardi soir sur RTL le patron du parti Stanislas Guerini, alors que plusieurs députés lui avaient publiquement apporté leur soutien. Dans ce contexte, il est sans doute inutile de rappeler tout simplement ce que prévoit la loi, ce que l’on peut faire ou ne pas faire quand on est candidat ou élu.

Cette candidate a le droit d’apparaître voilée sur une affiche. En France, il n’y a rien qui empêche d’afficher des signes religieux sur des tracts pour un candidat, aucune loi, y compris celle de 1905 sur la séparation de l’église et de l’État. Si jamais il y avait un doute, le Conseil d’État s’est déjà prononcé sur la question en 2010 pour une histoire presque semblable. Ils ont tout épluché, la constitution, le code électoral, et n'ont rien trouvé à redire.

Une fois que les candidats sont élus c’est différent mais peut-être un peu moins qu’on le pense. Pour le dire simplement, les fonctionnaires sont soumis à un devoir de neutralité mais les élus ne le sont pas. Dans un conseil municipal, départemental ou régional, on peut porter le voile si on le souhaite, même si la règle non-écrite, la coutume, c’est de ne pas mettre en avant ses convictions religieuses. 

Et à l'Assemblée nationale

À l'Assemblée, si vous êtes simple visiteur, vous venez comme vous êtes. Si vous êtes député, le règlement a été dépoussiéré il y a trois ans quand le député François Ruffin était venu dans l’hémicycle avec un maillot de foot. On a un petit peu resserré les boulons et on a ajouté l’interdiction des signes religieux ostensibles. En 1998 pendant les débats sur le PACS, Christine Boutin avait brandi une bible en pleine séance, aujourd’hui elle serait sanctionnée pour ce geste. 

À lire aussi

Puisque le choix de La République en Marche de ne plus se soutenir cette candidate n’est pas juridique, il est donc purement politique. D’ailleurs LaREM explique bien que c’est une question de valeurs. Le problème c’est que tout le monde n’a pas les mêmes valeurs à La République en marche, c’est récurrent sur les thèmes de laïcité notamment.

Donc oui, certains élus de la majorité ont dénoncé une discrimination envers cette candidate voilée. Un cadre du parti disait mardi fataliste : "Bon en ce moment on crée nous-mêmes une polémique par jour donc celle-ci ne devrait pas durer trop longtemps".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/