1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire Les Républicains : "J'y vais pour défendre mes convictions", dit Xavier Bertrand
1 min de lecture

Primaire Les Républicains : "J'y vais pour défendre mes convictions", dit Xavier Bertrand

LE GRAND JURY - L'ancien ministre a précisé que pour l'instant, il se concentrait sur la présidence de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, à l'approche des élections régionales en décembre.

Xavier Bertrand était l'invité du "Grand Jury" du dimanche 25 octore
Xavier Bertrand était l'invité du "Grand Jury" du dimanche 25 octore
Crédit : RTL / Audrey Porée / Abacapress
Régionales : "Je n'appellerai pas à la fusion avec la liste socialiste", dit Xavier Bertrand
56:38
Marie-Pierre Haddad

Xavier Bertrand ne lâche rien à quelques semaines des élections régionales. Candidat pour la présidence du Nord-Pas-de-Calais-Picardie, le maire de Saint-Quentin a annoncé que "60.000 chômeurs trouveront du travail d'ici septembre 2016". "Pendant des années, on a misé sur le système Pôle emploi sauf qu'il est trop centralisé, bureaucratique. Les agents disent que pour indemniser ça va, mais pour faire le lien entre employeurs et employés, ils n'y arrivent pas. Je ne vais pas attendre une énième réforme de Pôle emploi. Mon rôle va être de faire le lien", explique-t-il lors du Grand Jury RTL / Le Figaro / LCI.

En ce qui concerne le cumul des mandants, l'ancien ministre assure que s'il est élu à la tête de la région, il quittera "ses fonctions de député et de maire". Mais Xavier Bertrand vise aussi dans sa ligne de mire, la primaire Les Républicains : "Je veux porter mes idées à la primaire". Cependant, il précise que sa campagne ne débutera pas en janvier 2016, afin de se consacrer pleinement à la région Nord-Pas-de-Calais Picardie. "Je n'aurai des comptes à rendre qu'aux 6 millions d'habitants de la région. Dès janvier, je me consacre à l'emploi", ajoute-t-il. 

Sur l'organisation de la primaire, Nicolas Sarkozy a confié que le nombre de bureaux de vote, fixé par le comité d'organisation de la primaire à 10.000, était "surréaliste". "Je fais confiance à Nicolas Sarkozy" sur l'organisation de l'élection, a confié Xavier Bertrand.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/