3 min de lecture Primaire PS

Primaire de la gauche : la culture, oubliée des débats mais pas des programmes

ÉCLAIRAGE - C'est un thème qui n'a pas été abordé lors des trois débats, mais qui figure bien au programme de tous les candidats.

Les sept candidats de la primaire de la gauche
Les sept candidats de la primaire de la gauche Crédit : AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"J'aurais aimé parler de culture, de notre génie français, de ces artistes, de ces intermittents du spectacles". C'est par ces mots que Manuel Valls a conclu le troisième et dernier débat opposant les sept candidats à la primaire de la gauche. C'est l'un des thèmes qui n'a été abordé à aucun moment lors des trois débats de cette campagne. Les candidats ont plutôt choisi de parler d'emploi, de sécurité ou encore de laïcité. La culture, traditionnellement chère à la gauche, a-t-elle été oubliée ?

Si l'on regarde d'un peu plus près les programmes de chaque candidat, tous comportent toutefois un volet consacré à la culture. Et si certains tentent de faire dans l'originalité, certaines propositions font l'unanimité. Tous les candidats affirment leur volonté de sauvegarder le patrimoine et souhaitent mettre l’accent sur la décentralisation et l’éducation artistique. Les sept prétendants évoquent également la défense du droit d’auteur et du modèle culturel français au niveau européen face aux GAFA, un acronyme des géants du net Google, Apple, Facebook et Amazon.

Manuel Valls, lors de la présentation de son projet avait désigné la culture comme l'une de ses priorités. Dans son programme il estime que seule la culture peut rendre "notre nation plus puissante, plus solide et plus solidaire". Il dévoile plusieurs mesures pour parvenir à son objectif. L'ancien premier ministre veut donner plus de moyens aux politiques patrimoniales, surtout aux villes moyennes "qui n'ont plus les moyens de valoriser ce qui a fait leur histoire". Sans trop de détails, Manuel Valls promet également de relancer une politique de grands travaux culturels, plus particulièrement dans les régions, et de "mener une politique ambitieuse pour la maîtrise de la langue française". 

C'est à Montreuil que Vincent Peillon a choisi de dévoiler son projet culturel. Le candidat souhaite avant tout que "chaque enfant, de chaque quartier" puisse y avoir accès. Les mesures proposées s'inscrivent dans le prolongement de la politique menée par François Hollande, notamment sur la préservation du statut des intermittents ou encore le renforcement de l'éducation artistique. L'ancien ministre évoque également l'idée de prendre 1% du budget réservé aux travaux publics pour financer les manifestations dans l'espace public. 

Arnaud Montebourg attaque le bilan de François Hollande

À lire aussi
L'ancien Premier ministre, Manuel Valls élections
Manuel Valls : "Parfois, il m'est arrivé de confondre autorité et autoritarisme"

Arnaud Montebourg a, lui, décidé de formuler un "manifeste" culturel intitulé "l'art et la culture, au cœur d'un projet commun". Il l'a d'ailleurs présenté à la Maison de la poésie à Paris. Celui qui a été ministre de l'Économie et du Redressement Productif de François Hollande ne se gêne pas pour tacler la politique culturelle de l'actuel président. Il dénonce "un déficit cruel d'action intergouvernementale" et promet d'augmenter le budget de la culture de 15 à 20% soit une hausse record de 500 millions d'euros par an, qui serviront notamment "à lutter contre les déserts culturels". Arnaud Montebourg compte également créer une "Agence nationale de l'éducation artistique et culturelle". 

Benoît Hamon souhaite lui aussi donner plus de moyens à la culture, en portant son budget à 1% du PIB. Il prévoit également un "visa artiste pour mieux accueillir les talents étrangers et favoriser les échanges culturels entre artistes français et internationaux". Seul candidat à parler de l'indépendance des médiasBenoît Hamon propose une loi anti-trust, qui limiterait à 40% la participation d'une entreprise dans un groupe de médias, et à 20% si cette entreprise investit dans deux groupes de médias. Un "Pavillon de la langue française" sera aussi fondé par le candidat, afin de "renforcer l'apprentissage de notre langue et projeter notre culture dans le monde entier".

François de Rugy veut ratifier la charte des langues régionales

Le programme est un peu plus léger du côté de François de Rugy. Hormis la décentralisation culturelle, le candidat écologiste indique sur son site vouloir ratifier la charte des langues régionales, "pour la reconnaissance de toutes les cultures qui font la France".

Sylvia Pinel compte, elle, faire augmenter le budget de la culture à 2% de celui de l'État (contre 1,2% aujourd'hui). La candidate du Parti radical de gauche souhaite aussi proposer "des espaces communs, durables ou éphémères, aux artistes locaux", pour leur permettre une plus grande visibilité. 

Enfin Jean-Luc Bennhamias parle, lui, des quotas de chansons françaises ou francophones à la radio, qu'il souhaite maintenir. Parmi ses propositions figure un dispositif que lui seul compte mettre en place : les "chèques culture ou littérature". Le candidat n'a pas expliqué précisément en quoi ils consisteraient. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Vincent Peillon Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786839606
Primaire de la gauche : la culture, oubliée des débats mais pas des programmes
Primaire de la gauche : la culture, oubliée des débats mais pas des programmes
ÉCLAIRAGE - C'est un thème qui n'a pas été abordé lors des trois débats, mais qui figure bien au programme de tous les candidats.
https://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-de-la-gauche-la-culture-oubliee-des-debats-mais-pas-des-programmes-7786839606
2017-01-20 16:22:13
https://cdn-media.rtl.fr/cache/iTguB-0-cJISU203UzW7jg/330v220-2/online/image/2017/0103/7786572777_les-7-candidats-de-gauche.png