2 min de lecture Primaire PS

Primaire de la gauche : "Il n'y a aucune manipulation", assure Christophe Borgel

REPLAY - INVITÉ RTL - Le président du Comité national d'organisation de la primaire est revenu sur la polémique grandissante concernant le taux de participation au premier tour de la primaire de la gauche.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Christophe Borgel : "le processus de validation des votes est avec ceinture et bretelles" Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et Claire Gaveau

La polémique ne cesse d'enfler. Depuis les premières estimations annoncées au soir du premier tour de la primaire de la gauche, l'opposition a pointé du doigt des chiffres trop élevés. Une polémique alimentée par certaines anomalies remarquées par différents médias lors des mises à jour des résultats sur le site Internet des primaires citoyennes.

Christophe Borgel, président du Comité national d'organisation de la primaire, a fait le point sur l'annonce des résultats. "Sur 95% des bureaux remontés, on est à plus de 1,6 million de votants. Le tableau qui a été envoyé aux mandataires des candidats étaient un tableau qui comporte l'ensemble résultats par bureaux de vote et qui porte sur 79% des bureaux de vote centralisés", a-t-il affirmé au micro de RTL. 

>> Les 3 chiffres qui alimentent le débat sur le taux de participation

Près de 24 heures après la victoire de Benoît Hamon devant Manuel Valls, l'organisateur de cette primaire de la Belle Alliance Populaire assure que l'ensemble des votes seront bientôt disponibles. "Les présidents de bureaux de vote sont bénévoles et il y en a encore quelques uns qui ne nous ont pas remontés les chiffres", s'est-il justifié. Avant de pointer du doigt une erreur humaine pour expliquer l'ajout de 350.000 voix : "C'est là qu'intervient une erreur du permanent. Il n'y a pas eu d'actualisation. Il a mis sur la page du site le nouveau nombre de votants sans chercher à regarder où on en était des résultats. C'est plus une erreur humaine qu'un bug informatique". 

Aucun bureau de vote fantôme

À lire aussi
L'ancien Premier ministre, Manuel Valls élections
Manuel Valls : "Parfois, il m'est arrivé de confondre autorité et autoritarisme"

Autre problème pointé du doigt ce lundi 23 janvier : le nombre de bureaux de vote mis à disposition alors que les responsables de l'organisation ont annoncé la mise en place de 7.530 bureaux. "Non, il n'y a pas de bureaux de vote fantôme. Il y avait un peu plus de 200 lieux de vote où les animateurs locaux pouvaient organiser un, deux ou trois bureaux mais ils ont décidé d'en organiser un seul et donc il y a eu 7.202 bureaux de vote ouverts", a-t-il déclaré au micro de RTL.

La fraude n'est pas d'actualité dans le premier tour de cette primaire, selon les justifications de Christophe Borgel : "Il n'y a strictement aucune manipulation". Ce dernier se montre par ailleurs relativement satisfait du taux de participation. "On est dans la fourchette moyenne de ce que j'espérais. C'est une participation satisfaisante mais j'espère qu'elle sera supérieure dimanche prochain", a-t-il conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants