2 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire de la droite : Poisson a "un problème avec l'islam"

En revanche, le candidat à la primaire de la droite et du centre a expliqué qu'il ne voyait pas comment on "peut interdire le salafisme", en réaction à une proposition de Nathalie Kosciusko-Morizet.

Édition Spéciale "La Primaire : Le Débat" Marc-Olivier Fogiel & Alain Duhamel
>
Primaire Les Républicains : "J'ai un problème avec l'islam", déclare Jean-Frédéric Poisson Crédit Image : TF1 | Crédit Média : TF1 | Date : La page de l'émission
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Sur la difficile question de la lutte contre le terrorisme, les candidats à la primaire de la droite et du centre ne sont pas tous d'accord sur les mesures à adopter. Nathalie Kosciusco-Morizet a évoqué et défendu sa proposition de loi qui vise à interdire le salafisme. "Je veux aussi qu'on parle de ce qu'il se passe en amont. Ce terreau d'idéologie politico-religieuse sur lequel se développe la radicalité et qui peut conduire jusqu'à l'action violente. Aujourd'hui, on discutait à l'Assemblée nationale de ma proposition d'interdire le salafisme et le mettre hors-la-loi", a-t-elle notamment déclaré. Mais cette idée ne convainc pas tout le monde, y compris sur le plateau. Jean-Frédéric Poisson ne partage pas la position de la présidente Les Républicains au Conseil de Paris

Si il est d'accord pour dire que "la civilisation islamique pose problème à la République française parce qu'elle pose des questions, défend des principes qui sont incompatibles, dans une large mesure, avec les principes de la République française", le président du parti chrétien-démocrate dit toutefois ne pas être "d'accord avec l'interdiction du salafisme". "Je ne vois pas comment on peut interdire une idée", explique-t-il avant d'ajouter : "Je suis d'accord pour une lute radicale sur les mosquées salafistes, bien sûr, mais l'idée je ne sais pas comment l'interdire." Le candidat a ajouté : "je n'ai pas pas de problème avec les musulmans mais j'ai un problème, nous avons un problème avec l'islam".

Le candidat soutenu par Christine Boutin enchaîne en demandant aux "musulmans modérés en France (...) de participer eux-mêmes à ce qu'il est nécessaire de moderniser dans la religion qui est la leur". "Il faudra veiller à ce que l'État protège ceux qui sont prêts, parce que les radicaux qui sont à côté eux, les menaceront et les empêcherons de le faire", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Présidentielle 2017 Jean-Frédéric Poisson
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants