1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la droite : Philippot "conseille" aux électeurs du FN de ne pas voter
1 min de lecture

Primaire de la droite : Philippot "conseille" aux électeurs du FN de ne pas voter

INVITÉ RTL - Le vice-président du Front national met dos à dos les sept candidats à la primaire de la droite, "sept liquidateurs".

Florian Philippot, invité de RTL le 18 novembre 2016
Florian Philippot, invité de RTL le 18 novembre 2016
Crédit : RTL.fr
Florian Philippot était l'invité de RTL
10:38
Primaire de la droite : Philippot "conseille" aux électeurs du FN de ne pas voter
00:39
FN : Philippot ironise sur le maintien de Le Pen comme président d'honneur
00:33
Florian Philippot sur le débat Les Républicains : "On avait sept liquidateurs de la France"
00:25
Primaire de la droite : Philippot "conseille" aux électeurs du FN de ne pas voter
10:45
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Sans surprise, le troisième et ultime débat de la primaire de la droite n'a pas convaincu Florian Philippot. Le numéro deux du Front national n'ira pas voter au scrutin des 20 et 27 novembre. "Ce n'est pas notre affaire. Je conseille aux électeurs du Front national de ne pas y aller. Je garderai mes deux euros ou je les offrirai à M. Copé pour qu'il s'achète une dizaine de pains au chocolat", ironise-t-il, à deux jours du premier tour, au micro de RTL.

"Aucun" candidat n'a trouvé grâce à ses yeux. "J'ai un peu de mal à différencier l'ancien président de la République de son ancien premier ministre pendant cinq ans, de son ancien ministre des Affaires étrangères, notamment lors de l'affaire libyenne. J'ai le sentiment que l'on avait sept liquidateurs de la France, sept personnes qui ont contribué puissamment à liquider tout ce qui fait la France : sa sécurité, sa prospérité, sa grandeur, sa liberté. J'ai un peu de mal à les différencier", a estimé le vice-président du Front national.

Florian Philippot dénonce la "posture marketing" des candidats à la primaire : "Sarkozy nous ressort le karcher de 2005, l'homme des grands mots puissants mais de la main molle quand il est au pouvoir. Bruno Le Maire, sans succès, a voulu parler du renouveau (...) Alain Juppé a voulu jouer le rassembleur et François Fillon a essayé de faire oublier qu'il était le premier ministre pendant cinq ans de Nicolas Sarkozy. Entre lui et Nicolas Sarkozy, il n'y a même pas une feuille de papier à cigarette."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/