1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : "Zemmour n'a jamais digéré son échec à l'ENA", explique Étienne Girard
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : "Zemmour n'a jamais digéré son échec à l'ENA", explique Étienne Girard

INVITÉ RTL - Étienne Girard, rédacteur en chef société à "L’Express", publie jeudi 28 octobre "Le Radicalisé, Enquête sur Éric Zemmour". Selon lui, l'ambition du polémiste est "le fruit d'une revanche sociale".

Eric Zemmour à Budapest le 24 septembre 2021
Eric Zemmour à Budapest le 24 septembre 2021
Crédit : Attila KISBENEDEK / AFP
Le Radicalisé, la biographie non autorisée d'Eric Zemmour
05:27
Gregory Fortune
Gregory Fortune

L'ambition de Éric Zemmour est en grande partie "le fruit d'une revanche sociale". C'est en tout cas le point de vue de Étienne Girard, qui publie jeudi 28 octobre une biographie non autorisée de celui qui n'est toujours pas officiellement candidat à l'élection présidentielle de 2022. Son titre : Le Radicalisé, Enquête sur Éric Zemmour, aux éditions du Seuil.

"Ça fait partie de ses ressorts les plus importants, explique le rédacteur en chef société à L’Express. Il n'a jamais totalement digéré son échec à l'ENA. On est au début des années 1980, c'est un des meilleurs élèves de Sciences Po, tout le monde lui dit qu'il aura la grande école du pouvoir. Et finalement à l'oral il est recalé. Il en tire une humiliation".

"D'ailleurs, pendant quelques années il fait une dépression, détaille Étienne Girard. Il n'a jamais cessé depuis lors de vouloir montrer à l'élite qu'elle s'est trompée et qu'il est un de ses plus fiers représentants. Et là, quelle meilleure revanche qu'être candidat à l'élection présidentielle, et de faire la nique à tous ces représentants de la haute bourgeoisie qui l'ont si longtemps méprisé ?"

L'échec de Marine Le Pen, le déclic ?

Quel a été le déclic ? "C'est une vraie maturation cette candidature. Il y a quelque chose de très important je pense, c'est l'échec de Marine Le Pen, notamment entre les deux tours (lors du débat en 2017, ndlr), où il la voit s'échouer totalement face à Emmanuel Macron. Il se dit 'ah en plus elle est de gauche', ce qu'il a redit récemment, 'elle ne fait vraiment pas le job, finalement il n'y en a qu'un qui est bon, c'est moi'".

À écouter aussi

"Ensuite, aux élections européennes - ça ne l'intéresse pas du tout les européennes - il se rend compte tout le monde le courtise pour qu'il soit candidat. Ça le renforce dans sa conviction que c'est lui le meilleur".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/