1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Zemmour et Trump ont échangé et le candidat ne manque pas de le faire savoir
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : Zemmour et Trump ont échangé et le candidat ne manque pas de le faire savoir

Comme l'a indiqué le numéro 2 du parti Reconquête, Guillaume Peltier, l'ancien président des États-Unis et le candidat à la présidentielle "ont évoqué les sujets migratoires, sécuritaires et économiques de leurs deux pays".

Éric Zemmour le 9 février 2022.
Éric Zemmour le 9 février 2022.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Marie-Pierre Haddad

Un échange téléphonique transformé en argument de campagne. Éric Zemmour a échangé par téléphone pendant 40 minutes avec l'ancien président américain Donald Trump, comme l'a indiqué le porte-parole du candidat d'extrême droite, Guillaume Peltier. 

Ils ont échangé "hier à 18h à l'occasion d'un entretien d'une quarantaine de minutes où Donald Trump a pu dire à Éric Zemmour : ne cédez rien, tenez bon, restez courageux, c'est la ténacité et l'endurance qui finissent à la fin d'une campagne par payer", a raconté sur France 2 l'ancien membre des Républicains.
 
Dans un communiqué, l'équipe du candidat parle d'"un long et chaleureux entretien téléphonique" où "ils ont notamment évoqué les sujets migratoires, sécuritaires et économiques de leurs deux pays". "Le sens de leur engagement est le même: Donald Trump souhaite que les États-Unis restent les États-Unis. Éric Zemmour souhaite que la France reste la France", conclut ce communiqué. 

Faire du Trump, ça ne marche pas en France

Un proche de Marine Le Pen

Les similitudes entre la campagne de Donald Trump et d'Éric Zemmour se multiplient. Dernier élément en date, le candidat Reconquête a réclamé la construction d'un "mur" à "toutes les frontières" extérieures de l'Union européenne pour lutter contre l'immigration, rappelant la politique de l'ancien président américain avec le Mexique. 

Si l'entourage d'Éric Zemmour insiste autant sur cet appel, c'est pour envoyer une pique à Marine Le Pen. La rivale du Rassemblement national avait effectué en janvier 2017 une visite surprise à la Trump Tower, le QG de Donald Trump à New York. 

À écouter aussi

Mais la rencontre s'était soldée par un échec car elle n'avait rencontré ni le futur président américain, ni aucun membre de son équipe. Dans l'équipe de Marine Le Pen, on garde la tête haute. "Faire du Trump, ça ne marche pas en France", explique un proche de la candidate. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.