1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : quelles sont les règles sur les réseaux sociaux pour les candidats ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : quelles sont les règles sur les réseaux sociaux pour les candidats ?

Pendant toute la campagne électorale, les candidats et leurs équipes doivent respecter des règles sur Internet, notamment sur les réseaux sociaux.

Twitter (illustration)
Twitter (illustration)
Crédit : ALASTAIR PIKE / AFP
Aurore Briffod

Ils sont devenus un outil incontournable de la communication politique. Les réseaux sociaux sont au cœur des campagnes électorales et jouent un rôle essentiel. S'ils permettent de diffuser des messages à une large partie de la population, il faut toutefois se méfier des travers que les réseaux sociaux comportent, notamment les fausses informations. L'enjeu d'une campagne électorale est tel que celle dernière est désormais aussi encadrée sur les réseaux sociaux. 

Tout d'abord, contrairement aux États-Unis, les publicités politiques sont interdites. "Pendant les six mois précédant le premier jour du mois d'une élection et jusqu'à la date du tour de scrutin où celle-ci est acquise, l'utilisation à des fins de propagande électorale de tout procédé de publicité commerciale par la voie de la presse ou par tout autre moyen de communication audiovisuelle est interdite", selon l'article L. 52-1 du code électoral.

Ensuite, il ne faut pas que les candidats se servent des réseaux sociaux liés à leur fonction officielle. Dans un avis publié le 28 février 2022, la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale (CNCCEP) a expliqué : "Il importe que les comptes des candidats sur les réseaux sociaux ne soient pas utilisés d'une manière conduisant à confondre l'exercice des fonctions officielles avec la propagande se rattachant à la campagne électorale." 

Des règles plus strictes la veille et le jour du scrutin

C'est pour cette raison que le président Emmanuel Macron a dû supprimer de son compte Twitter sa lettre de candidature. Les partis ou mouvements derrière les candidats créent alors des comptes spécifiques dédiés à la campagne afin d'avoir une liberté de parole plus importante. 

À écouter aussi

La veille et le jour du scrutin, les règles changent et se durcissent. Les candidats ont l'interdiction de diffuser ou de faire diffuser "par tout moyen de communication au public par voie électronique" des messages de propagande électorale. Le jour J, la diffusion de tout résultat d'élection, partiel ou définitif, avant la fermeture définitive du dernier bureau de vote en métropole n'est pas autorisée.  C'est également le cas pour la publication de sondages électoraux. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/