2 min de lecture Rassemblement National

Présidentielle 2022 : Marine Le Pen accélère et lance une plateforme participative

ÉCLAIRAGE - La présidente du Rassemblement national a indiqué que la plateforme "M l'avenir" a pour objectif de recueillir les idées et les contributions des sympathisants, afin d'élaborer un programme pour 2022.

Marine Le Pen, le 20 novembre 2020
Marine Le Pen, le 20 novembre 2020 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Pleine vitesse sur 2022. Marine Le Pen a présenté ses vœux à la presse, depuis le siège du Rassemblement national, à Nanterre ce lundi 25 janvier. La candidate à l'élection présidentielle est rapidement entrée dans le vif du sujet en attaquant Emmanuel Macron. 

"Je ne veux pas (...) être en quelque sorte la complice de la politique du chien crevé au fil de l'eau, qui a été le choix du gouvernement depuis le début de cette crise sanitaire", a-t-elle déclaré. La présidente du Rassemblement national reprend ainsi une formule utilisée par François Fillon, lors de la campagne pour l'élection présidentielle de 2017. 

Afin d'acter l'accélération de sa campagne, Marine Le Pen a présenté une plateforme participative, baptisée "M l'avenir". La candidate à la présidentielle de 2022 souhaite ainsi recueillir les contributions des Français et présenter certaines idées dans son programme.

Remise en question et débat

La députée du Pas-de-Calais espère élargir son socle électoral. Ce site internet est destiné aux sympathisants du Rassemblement national mais aussi à "de simples citoyens" qui souhaitent "contribuer au débat avec la publication de tribunes sur tous les sujets", a-t-elle précisé. Comme le souligne le HuffPost, le nom de la plateforme de Marine Le Pen fait sensiblement écho à celui de Ségolène Royal lors de la campagne de 2007, "Désir d'avenir".

À lire aussi
Présidentielle 2022
Présidentielle 2022 : le PS vit "à côté du pays", tacle Florian Bachelier sur RTL

Pour cette troisième campagne présidentielle, Marine Le Pen a mis en avant le "travail de fond" mis en place depuis l'élection d'Emmanuel Macron. "Dès juillet 2017, nous avons entrepris ce long parcours de remise en question, puis de refondation politique et programmatique de notre mouvement", a souligné la députée. 

"Nous avons la responsabilité d’être au rendez-vous de la réflexion collective, avec des idées nouvelles, des solutions innovantes, des développements attrayants et des objectifs fédérateurs", a mis en avant la candidate à la présidentielle.

Économie, fiscalité et intelligence artificielle

Le "travail de fond" évoqué par Marine Le Pen est déjà en partie prêt. "Le 29 janvier, je vous présenterai notre contre-plan sur l'islamisme, sous forme d'une proposition de loi", a-t-elle annoncé.

Au-delà des sujets de prédilection du Rassemblement national, comme "l'immigration", la "laïcité" et "l'ensauvagement de la société", Marine Le Pen veut désormais s'attaquer à "la reconstruction économique", "le développement et la régulation de l'intelligence artificielle", "la revalorisation du travail", "une fiscalité plus juste" et "la régulation de l'ubérisation". 

Avant 2022, la présidente du Rassemblement national fixe en ligne de mire le congrès du parti qui aura lieu en juillet 2021. Ce sera "le point d'orgue de ces réflexions", a-t-elle indiqué. Objectif : "Bâtir le socle politique et stratégie", a-t-elle poursuivi. "La vie politique est appelée à changer, ça tombe bien, nous aussi", a-t-elle conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rassemblement National Marine Le Pen Présidentielle 2022
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants