1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : l'abstention inquiète-t-elle les candidats ?
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : l'abstention inquiète-t-elle les candidats ?

Alors que près de 3 Français sur 10 comptent bouder les urnes lors de l'élection présidentielle, selon notre sondage BVA, les candidats n'ont pas tous la même pression.

Un isoloir dans un bureau de vote (Illustration).
Un isoloir dans un bureau de vote (Illustration).
Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Une abstention record plane sur la présidentielle
00:03:34
Présidentielle 2022 : l'abstention inquiète-t-elle les candidats ?
00:03:34
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont - édité par Florine Boukhelifa

Selon notre sondage BVA RTL Orange, 71% des français ont l'intention de voter à la présidentielle. En 2017, ce taux était plus élevé, à 78,69%. Cette forte abstention qui s'annonce inquiète-t-elle les candidats ? 

Il s'agit effectivement d'un sujet de préoccupation dans les états-majors. Au Rassemblement national, qui a vu ce que ça donnait quand son électorat ne se déplaçait pas aux régionales avec des résultats très nettement inférieurs aux sondages, Marine Le Pen exhorte ses partisans à "faire l'élection", pas à la "regarder". Jean-Luc Mélenchon appelle lui aussi à la mobilisation. Dans notre sondage, les électeurs insoumis sont ceux chez qui la tentation de bouder les urnes est la plus forte : 39%.

L'abstention inquiète moins chez les LR, bien au contraire, cela pourrait même l'arranger, car l'électorat âgé reste celui qui vote le plus, ce qui correspond au profil du sien. "les nôtres vont se mobiliser, ça donne un trou de souris à Valérie Pécresse pour accéder au second tour", confie un conseiller de la candidate. Au total, 84% des plus de 70 ans comptent aller voter, classe d'âge qui a le record selon BVA.

Du côté d'En Marche, personne dans la majorité n'imagine le scénario du président battu, mais le cumul forte abstention et sondages le donnant réélu sans forcer fait craindre une démobilisation. Ils veulent éviter la petite musique ; "c'est joué, on peut aller à la pêche". 

À écouter aussi

Alors un fidèle d'Emmanuel Macron sort la carte guerre en Ukraine : "Il faut mobiliser pour le vote démocratique, comme un des antidotes à l'autocratie de Poutine", dit-il. "Il faut qu'on arrive à dramatiser l'enjeu", explique un ministre qui ajoute "votez pour qui vous voulez, mais votez, faites le pour les Ukrainiens à qui Poutine dénie leur liberté". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/