1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : comment sont choisis les journalistes du débat d’entre-deux tours ?
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : comment sont choisis les journalistes du débat d’entre-deux tours ?

Mercredi 20 avril prochain, Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affronteront lors du traditionnel débat d'entre-deux-tours. Le choix des présentateurs, lui, a suivi un protocole extrêmement strict.

La débâcle du débat de 2017 veut être évitée par le clan Le Pen.
La débâcle du débat de 2017 veut être évitée par le clan Le Pen.
Crédit : Eric Feferberg / AFP
RTL Soir Week-End du 17 avril 2022
01:15:09
Vincent Parizot & Benoît Leroy

Tous les cinq ans, le choix de duo est un vrai casse-tête pour les chaînes qui organisent le débat de l'entre-deux-tours. Le 20 avril prochain, TF1 et France 2 diffuseront le traditionnel débat juste avant le second tour du scrutin présidentiel. Cette année, Gilles Bouleau (TF1) et Léa Salamé (France 2) seront aux commandes.

Ce dimanche 17 avril, dans le Mag Pol sur RTL, Nathalie Saint-Cricq qui arbitrait le débat en 2017 est revenue sur cette procédure très codifiée. "Un certain nombre de journalistes sont proposés par les chaînes. Actuellement encore, les candidats ont le droit d'en retoquer un ou deux", rappelle-t-elle. 

À l'époque, les deux premiers journalistes pressentis étaient les présentateurs des journaux de 20 heures des principales chaînes de télévisions, "deux hommes" : Gilles Bouleau et David Pujadas. "Il fallait une femme, alors Anne-Claire Coudray a été proposée, mais refusée par Marine Le Pen", raconte la journaliste. Finalement, les équipes des deux candidats se mettront d'accord sur Nathalie Saint-Cricq et Christophe Jakubyszyn.

En 2022, c'est l'éviction d'Anne-Sophie Lapix qui a suscité la polémique, le vestige d'un temps révolu selon l'arbitre d'il y a cinq ans. "Cela a toujours existé, mais cela ne devrait plus être le cas, estime-t-elle.

À écouter aussi

Au-delà du choix des présentateurs, ce débat d'entre-deux-tours est véritable exercice protocolaire. "On est là pour faire respecter des règles qui sont codifiées", pointe Christophe Jakubyszyn. Et pour cause, une vingtaine de consignes existent : pas de reprises des candidats, on ne revient pas sur une question, pas de contradiction, etc. La marge de manœuvre est donc très étroite, pour ne pas dire inexistante, pour les deux journalistes qui arbitreront ce débat, le 20 avril prochain.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.