1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : pourquoi Arnaud Montebourg entretient-il le flou à propos de la primaire de la gauche ?
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : pourquoi Arnaud Montebourg entretient-il le flou à propos de la primaire de la gauche ?

LE DÉCODEUR POLITIQUE - L'ancien ministre a officiellement annoncé sa candidature à la présidentielle sans préciser s'il passerait par la primaire de la gauche.

Vincent Derosier, journaliste au service politique de RTL
Vincent Derosier, journaliste au service politique de RTL
Crédit : RTL.fr
Pourquoi Arnaud Montebourg entretient-il l'ambiguïté sur sa participation à la primaire ?
00:02:11
Vincent Derosier & Camille Kaelblen

LE CONTEXTE. Dimanche 21 août, Arnaud Montebourg s'est officiellement lancé dans la campagne présidentielle lors de son meeting à Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire). Mais dès le lendemain, l'ancien ministre a entretenu l’ambiguïté sur son passage par la primaire de la gauche. "Je suis favorable à la primaire, il suffit qu'elle soit équitable, sérieuse et loyale", a-t-il affirmé lors de son passage au journal télévisé de France 2 le 22 août, avant d'ajouter : "Je n'ai pas d'information ni de décision à prendre maintenant, parce que nous ne connaissons pas les modalités d'organisation".

L'une des raisons qui peuvent expliquer ce flou est effectivement d'ordre technique : on ne connaît pas encore les détails concernant l'organisation des primaires de la gauche. Arnaud Montebourg estime également est que Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du Parti socialiste, n'est pas loyal et qu'il soutient François Hollande. Il réclame donc un scrutin neutre ainsi que les mêmes règles qu'à la primaire de 2011 : 10.000 bureaux de vote pour que tous les militants PS puissent aller voter, pour que le scrutin soit équitable. 

La candidature de François Hollande, grande inconnue

L'autre explication est politique. Pour l'heure, le principal souci d'Arnaud Montebourg n'est pas tant d'évoquer la primaire que de convaincre les Français qu'il est crédible, qu'il a un programme et qu'il peut être celui qui incarne la France en 2017.

Enfin, l'attitude d'Arnaud Montebourg traduit une inconnue dans ce début de campagne : François Hollande sera-t-il effectivement candidat ? L'ancien ministre n'a pas envie de se retrouver face au président dans une primaire, et c'est pour cela qu'il le presse de jeter l'éponge. Il espère donc que François Hollande ne se représente pas en 2017, pour devenir lui-même le candidat de la gauche.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.