3 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : ouvriers, chômeurs, jeunes... Qui a voté quoi ?

ÉCLAIRAGE - Si Emmanuel Macron a rassemblé un électorat assez homogène, certaines différences notables existent entre les candidats selon l'âge, la catégorie socio-professionnelle ou le revenu.

Un bureau de vote à Marseille, lors du premier tour de l'élection présidentielle le 23 avril 2017
Un bureau de vote à Marseille, lors du premier tour de l'élection présidentielle le 23 avril 2017 Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Dimanche 23 avril, le rideau est tombé. Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont dominé les débats et remporté le premier tour de l'élection présidentielle. Si François Fillon et Jean-Luc Mélenchon ont un temps cru pouvoir bouleverser cette hiérarchie, ils ont échoué à respectivement moins de 470.000 et 620.000 voix de cette deuxième place qualificative pour le second tour.

Mais alors, qui a voté quoi ? Pour qui ont voté les cadres, les retraités, les ouvriers, les jeunes, les ruraux... ? Autant de réponses qui permettent d'y voir un peu plus clair dans la mobilisation des Français lors de ce premier tour de la présidentielle. 

Si Emmanuel Macron peut se targuer d'être arrivé en tête du premier tour avec 24,01%, il le doit surtout à un vote très homogène dans toutes les catégories interrogées, selon une enquête réalisée par Ipsos / Sopra Steria au près de 4.698 personnes inscrites sur les listes électorales. 

À lire aussi
Marine Le Pen en visite en Guyane en décembre 2016 présidentielle 2017
Marine Le Pen est-elle arrivée en tête dans les départements d'Outre-mer ?

Les ouvriers avec Le Pen, Macron séduit les cadres

Ouvrier, retraité, cadre, profession intermédiaire... L'électorat varie fortement en fonction des catégories socio-professionnelles. Le monde ouvrier est ainsi largement tourné vers Marine Le Pen, qui réalise un score de 37%, loin devant Jean-Luc Mélenchon (24%). Une catégorie où Emmanuel Macron ne séduit guère (16%).

À l'inverse, le leader "En Marche !" est majoritairement plébiscité chez les professions intermédiaires (26%) et surtout chez les cadres (33%) distançant largement François Fillon (20%), Jean-Luc Mélenchon (19%) et Marine Le Pen (14%).

En revanche, les retraités se sont eux essentiellement tournés vers François Fillon, à plus de 36%, alors que Emmanuel Macron arrive en deuxième position, dix points derrière. 

Les chômeurs largement tournés vers Mélenchon

Si le vote des salariés est assez homogène, Marine Le Pen arrivant devant Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, les écarts sont beaucoup plus importants. Une catégorie où le leader de la France insoumise domine (31%), devant Marine Le Pen (26%) alors qu'Emmanuel Macron ne reçoit que 14% des votes. 

Macron et la France qui va bien

C'est un des constats de cette enquête, Emmanuel Macron réalise des scores très favorables chez les foyers qui "vont bien". Outre les catégories socio-professionnelles, les statistiques en fonction du revenu des foyers sont dans la même lignée. Ainsi l'ancien pensionnaire de Bercy domine chez les foyers gagnants entre 2.000 et 3.000 euros (25%) et encore plus chez les foyers gagnant plus de 3.000 euros (32%).

Le raisonnement est parfaitement inversé pour Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Ces derniers arrivent largement en tête chez les foyers gagnant moins de 1.250 euros. Ils obtiennent respectivement 25% et 32% quand Emmanuel Macron est troisième à seulement 14%.

Mélenchon remporte le vote des jeunes

Concernant l'âge des électeurs, là encore subsistent certaines divergences notables. Ainsi, les jeunes de 18-24 ans se sont, en grand majorité, tournés vers Jean-Luc Mélenchon (30%). La présidente du Front national, deuxième, n'obtient cependant que 21% des voix.

À l'inverse, chez les plus de 60 ans, la population a majoritairement voté en faveur de François Fillon. D'une courte tête chez les 60-69 ans mais très largement chez les 70 ans et plus : 45% des personnes ont choisi l'ancien premier ministre, 27% Emmanuel Macron, 10% Marine Le Pen et seulement 9% Jean-Luc Mélenchon. 

En fonction du sexe, Emmanuel Macron séduit davantage l'électorat féminin (25%), devant François Fillon (21%) et Marine Le Pen (20%). Cette dernière arrivant légèrement devant si l'on compare l'électorat masculin. 

Dans les villes, les habitants plébiscitent Macron

Si l'on classe le vote en fonction de la taille des villes, l'a aussi les résultats sont différents des résultats nationaux. Le monde rural a ainsi davantage plébiscité Marine Le Pen (23%), devant Emmanuel Macron (21%), François Fillon (19%) et Jean-Luc Mélenchon (18%). Le constat est similaire dans les villes de moins de 20.000 habitants.

En revanche, le rapport de force s'inverse dans les communes de plus de 20.000 habitants. L'ancien ministre de l'Économie (26%) dépassant la fille de Jean-Marie Le Pen (24%). Un écart qui se creuse encore davantage dans l'agglomération parisienne où la présidente du Front national est relayée en quatrième position, derrière Emmanuel Macron (29%), François Fillon (25%) et Jean-Luc Mélenchon (19%). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Emmanuel Macron Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788279034
Présidentielle 2017 : ouvriers, chômeurs, jeunes... Qui a voté quoi ?
Présidentielle 2017 : ouvriers, chômeurs, jeunes... Qui a voté quoi ?
ÉCLAIRAGE - Si Emmanuel Macron a rassemblé un électorat assez homogène, certaines différences notables existent entre les candidats selon l'âge, la catégorie socio-professionnelle ou le revenu.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-ouvriers-jeunes-ruraux-qui-a-vote-quoi-7788279034
2017-04-25 14:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6LUNkUl8V_9CAFfEBKHK5Q/330v220-2/online/image/2017/0423/7788252908_un-bureau-de-vote-a-marseille-lors-du-premier-tour-de-l-election-presidentielle-le-23-avril-2017.jpg