2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Macron tacle la "combine" entre Le Pen et Dupont-Aignan

En déplacement dans la Vienne ce 29 avril, le candidat d'"En Marche !" a réagi à l'alliance entre son adversaire frontiste et l'ex-candidat souverainiste, dénonçant la "combine" qui vise, selon lui, à parer aux "problèmes de crédibilité" de Marine Le Pen et au "financement" de Nicolas Dupont-Aignan.

Emmanuel Macron à Châtellerault, le 28 avril 2017
Emmanuel Macron à Châtellerault, le 28 avril 2017 Crédit : Christophe Ena/AP/SIPA
104761573555224952563
Clémence Bauduin
et AFP

"Une combine d'appareil". Emmanuel Macron n'a pas mâché ses mots lorsqu'il lui a été demandé de réagir à l'alliance entre Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen, détaillée par les deux intéressés ce samedi 29 avril. Le nouveau tandem a notamment annoncé en conférence de presse que Nicolas Dupont-Aignan deviendrait le Premier ministre de Marine Le Pen en cas d'élection de cette dernière. Le candidat d'"En Marche !", adversaire de Marine Le Pen pour le second tour de la présidentielle, a dénoncé une stratégie qui leur permet, selon lui, de régler les difficultés de chacun. 

En déplacement dans une exploitation agricole à Usseau (Vienne), Emmanuel Macron a déclaré que cela lui "semble être une combine d'appareil qui a vocation à régler les problèmes de crédibilité de Marine Le Pen, qui n'a pas d'équipe autour d'elle, et les problèmes de financement de Monsieur Dupont-Aignan", ce dernier ayant frôlé les 5% nécessaires pour voir sa campagne remboursée. Mais Emmanuel Macron reste confiant. "Ça n'est ni plus ni moins que cela et ce n'est pas grave", a-t-il poursuivi. "Est-ce qu'on peut penser une seule seconde que ce que vit la campagne, la ruralité, va être réglé par la combine de Monsieur Dupont-Aignan et Madame Marine Le Pen ? Non", a ajouté l'ancien ministre de l'Economie.

Ce sont vos enfants qui vont le payer. Bon courage.

Emmanuel Macron
Partager la citation

Le programme du FN "propose de remettre la retraite à 60 ans, d'augmenter le nombre de fonctionnaires, de tout augmenter ! Et de baisser les impôts ! C'est de la finance magique", a raillé Emmanuel Macron. "Personne ne le dit, mais à un moment quelqu'un va payer. La ruralité est un monde de bon sens. Donc soit il y a des impôts cachés, et ils vont vous arriver. Soit ça veut dire que ce sont vos enfants qui vont le payer. Bon courage", a-t-il poursuivi.

À lire aussi
Benoît Hamon au soir de sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle, à Paris le 23 avril 2017 Parti socialiste
Présidentielle 2017 : Benoît Hamon aussi a bénéficié de ristournes

"Est-ce qu'en un seul point le projet de Madame Le Pen répond aux problèmes du quotidien" des agriculteurs ? "Non. Il le rendra plus difficile. Je veux leur ouvrir les yeux", a insisté le candidat d'"En Marche !". Soulignant que "nos agriculteurs produisent pour grande partie à l'export" et "ont besoin des aides européennes", il s'est ainsi élevé contre "le projet de fermeture des frontières" de la candidate FN. On est mort sans l'Europe, on ne peut pas faire sans", a abondé en écho un agriculteur à ses côtés. 

Emmanuel Macron en a profité pour rappeler quelques points de son programme pour la ruralité, comme "développer fortement la fibre et la téléphonie mobile sur les territoires dans les 18 mois qui suivent l'élection" ou "doubler le nombre des maisons de santé". Il a également renouvelé son souhait de lancer des "États généraux de l'alimentation dès le début du quinquennat" et un "plan d'investissements agricole de 5 milliards d'euros".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Emmanuel Macron Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788339887
Présidentielle 2017 : Macron tacle la "combine" entre Le Pen et Dupont-Aignan
Présidentielle 2017 : Macron tacle la "combine" entre Le Pen et Dupont-Aignan
En déplacement dans la Vienne ce 29 avril, le candidat d'"En Marche !" a réagi à l'alliance entre son adversaire frontiste et l'ex-candidat souverainiste, dénonçant la "combine" qui vise, selon lui, à parer aux "problèmes de crédibilité" de Marine Le Pen et au "financement" de Nicolas Dupont-Aignan.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-macron-tacle-la-combine-entre-le-pen-et-dupont-aignan-7788339887
2017-04-29 16:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Fcp5lUSURKJeO5taI2IyzA/330v220-2/online/image/2017/0428/7788333817_emmanuel-macron-a-chatellerault-le-28-avril.jpg