2 min de lecture Confidentiels politique

Présidentielle 2017 : le débat télé de France 2 a du plomb dans l'aile

CONFIDENTIELS RTL - La chaîne publique n'entend pas déplacer son émission politique du 20 avril, au risque de devoir l'annuler.

Pauline de Saint-Remy Les Confidentiels RTL Pauline De Saint-Rémy
>
Pauline Saint-Rémy : le débat télé de France 2 a du plomb dans l'aile Crédit Image : JEAN AYISSI / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
et Loïc Farge

Le troisième et dernier débat de la présidentielle doit se tenir en principe sur France 2, le 20 avril, à trois jours seulement du premier tour. Mais rien ne va plus depuis que Jean-Luc Mélenchon a expliqué, mercredi 29 mars sur son blog, que la date ne lui "convenait pas" et qu'"en toute hypothèse" il ne s'y "rendrait pas". Il faut dire qu’Emmanuel Macron lui avait emboîté le pas le jour-même, et que dans ces conditions ni Marine Le Pen ni François Fillon ne paraissent plus partants.

Résultat : une réunion de crise a eu lieu jeudi 30 mars au siège de France Télévisions en présence des représentants des onze candidats et du directeur de l’information de France Télévisions, Michel Field, notamment. Quelques aménagements sur la forme ainsi que des dates de remplacement ont été proposés pour essayer d’éloigner le débat du premier tour de la présidentielle.

Les dirigeants de France Télévisions seraient remontés jusqu'au 13 avril. Mais aucune des propositions n'a fait l’unanimité. La réunion n'a débouché sur rien. La direction de France Télévisions a donc choisi de renouveler son invitation à débattre le 20 avril, dans un communiqué laconique qui a été publié dans la foulée. A priori, sans grande chance de succès.

À lire aussi
Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, le 24 novembre 2017 dans une école de Toulouse confidentiels politique
Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer veut-il en finir avec les heures de colle ?

Échanges violents à la sortie de la réunion

Signe d’une très grande tension à gauche : à la sortie de cette réunion, devant le siège de France Télévisions, deux équipes se sont invectivées. L'échange a été assez violent si l'on en croit les témoins. Cela s'est passé entre David Assouline, l'un des deux représentants de Benoît Hamon, et Juliette Prados, en charge de la presse pour Jean-Luc Mélenchon. Le premier a reproché en substance à l’équipe de la France Insoumise d’avoir tout fait pour que ce débat n’ait pas lieu, alors que la date était connue depuis le 1er mars.

Le sénateur David Assouline, qui était accompagné du député Jean-Marc Germain, aurait accusé en substance Jean-Luc Mélenchon de s’être entendu avec Emmanuel Macron pour empêcher la tenue du débat. "Dites tout de suite qu'on s'est allié avec Marine Le Pen !", lui a répondu la représentante de Mélenchon. Bref, grosse ambiance à gauche. Il faut dire que Benoît Hamon aurait bien misé sur ce troisième débat pour se refaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confidentiels politique Présidentielle 2017 Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787891802
Présidentielle 2017 : le débat télé de France 2 a du plomb dans l'aile
Présidentielle 2017 : le débat télé de France 2 a du plomb dans l'aile
CONFIDENTIELS RTL - La chaîne publique n'entend pas déplacer son émission politique du 20 avril, au risque de devoir l'annuler.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-le-debat-tele-de-france-2-a-du-plomb-dans-l-aile-7787891802
2017-03-31 07:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tR079zZzHBPhKDgj6JQMNw/330v220-2/online/image/2015/1023/7780218949_le-siege-de-france-televisions-le-18-fevrier-2008-a-paris-archives.jpg