2 min de lecture Démocratie

Pourquoi la France est-elle classée parmi les démocraties "défaillantes" ?

Comme tous les ans, la publication britannique "The Economist" a révélé son indice de démocratie. Classée 24ème, la France compte parmi les démocraties "défaillantes".

L'Assemblée nationale à Paris (illustration)
L'Assemblée nationale à Paris (illustration) Crédit : AMAURY CORNU / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

La France est-elle un pays moins démocratique que certains de ses voisins ? Oui, selon l'indice de démocratie annuelle, publié par le magazine britannique The Economist et dont les résultats pour l'année 2020 ont été révélés ce mardi 2 février.

Sur la base de 60 indicateurs différents, chaque pays se voit attribuer un score sur dix, qui traduit son niveau d'avancement démocratique. Avec 7.99, la France est 24ème, derrière, par exemple, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Suisse ou les Pays-Bas.

Ce résultat vaut aussi à la France d'être classée parmi les démocraties "défaillantes", aux côtés de pays comme l'Espagne, l'Afrique du Sud ou encore la République Tchèque mais aussi des États-Unis. Si elle conserve son rang, la France a perdu, entre 2019 et 2020, son statut de démocratie "à part entière".

"The Economist fonctionne par échelle, le but est de pouvoir classer tous les pays du plus démocratique au moins démocratique, explique à RTL.fr Camille Bedock, chargée de recherche CNRS au Centre Emile Durkheim à Sciences Po Bordeaux. Plusieurs facteurs sont pris en compte :  processus électoral et pluralisme, libertés civiques, fonctionnement du gouvernement, participation politique et culture politique".

À lire aussi
Belgique
Belgique : il déplace une borne et repousse de 2 mètres la frontière avec la France

C'est notamment sur cette question de la participation politique que pêche la France, "du fait, par exemple, de la faible proportion de personnes qui appartiennent à un parti ou un syndicat", et d'une participation politique qui se fait souvent par des voies dites "non-conventionnelles", comme la manifestation.

Un indice à observer sur le temps long

Si le classement de la France parmi les démocraties "défaillantes" fait réagir, c'est pourtant la place qu'a occupé le pays tous les ans sur la dernière décennie, à deux exceptions près, en 2014 et en 2019, lorsqu'elle a figuré parmi les démocraties "à part entière".

"Ce qui est intéressant avec ces classements, c’est plutôt de regarder les évolutions sur le temps long, en partant du principe qu’il y a une stabilité dans la manière de mesurer", note Camille Bedock. La chercheuse souligne les "points de faiblesse structurels" qui explique les classements de la France ces dernières années, tels que "le manque d’équilibre des pouvoirs entre les institutions, de transparence, de pluralité". Avec la crise sanitaire, ces "problèmes existants", comme "la centralisation du pouvoir et le manque de concertation avec le Parlement" ont été "exacerbés" dans les prises de décision.

Dans son rapport, The Economist constate d'ailleurs que, à travers le monde, "les confinements imposés pour les gouvernements et autres mesures de contrôle de la pandémie ont entraîné un immense recul des libertés civiques en 2020". "Confrontés à une maladie nouvelle et mortelle (...) la plupart des gens ont considéré qu'éviter une perte catastrophique de vies humaines justifiait une perte temporaire de liberté", conclut la publication.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Démocratie Liberté Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants