1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus et confinement : le risque calculé d'Emmanuel Macron
2 min de lecture

Coronavirus et confinement : le risque calculé d'Emmanuel Macron

ÉDITO - Il n'y a pas de reconfinement, pour l'instant. La surprise provoquée par Emmanuel Macron, et le soulagement qui va avec, sont réjouissants mais restent un sursis, un pari et probablement un risque.

Emmanuel Macron, le 16 janvier 2021
Emmanuel Macron, le 16 janvier 2021
Crédit : Francois Mori / POOL / AFP
Pas de reconfinement : Le risque calculé d'Emmanuel Macron
02:57
Pas de reconfinement : Le risque calculé d'Emmanuel Macron
02:57
Olivier Bost - édité par Marie-Pierre Haddad

Emmanuel Macron a décidé de ne pas reconfiner le pays. Une surprise et un risque calculé. En politique, les ressorts sont souvent à usage unique. Vendredi, Emmanuel Macron a utilisé un très gros ressort, celui du contrepied

Tous les Français, préparés par des confidences régulières, s’attendaient à un reconfinement. Il n’en a rien été. Juste un tour de vis et un appel à la responsabilité bien reçu. Pas de reconfinement. Un soulagement pour tous, sauf pour ceux qui espèrent le pire, les amateurs de "passions tristes", pour reprendre l’expression qu’Emmanuel Macron utilise souvent.

Ce ressort, la surprise et le soulagement qui va avec sont réjouissants mais restent un sursis, un pari et probablement un risque. Tout cela correspond parfaitement à Emmanuel Macron et à sa façon de faire de la politique depuis le premier jour.

Une situation sérieuse mais pas hors de contrôle

C’est-à-dire que nous n’avons fait que gagner un peu de temps. Nous restons suspendus à l’évolution de l’épidémie et des variants. La situation est très sérieuse, grave, mais pas hors de contrôle, résume un proche d’Emmanuel Macron.

À lire aussi

Nous ne sommes pas comme en Angleterre ou au Portugal. Notre système hospitalier n’est pas saturé. Mais cela reste fragile. Ce que nous avons appris de nos voisins, c’est que le nombre de contaminations peut s’envoler en quelques jours. Pour l’instant, ce matin, ce n’est pas le cas.

Si je vous le précise, c’est parce que l’espace-temps de la décision sanitaire et politique s’est réduit à la journée. Désormais, le reconnait sans détour un conseiller, le gouvernement regarde au jour le jour ce qui se passe. Tout peut toujours changer.

Chaque jour est important pour notre moral, nos écoles et notre économie

Le confinement peut revenir à tout moment. C’est ce qu’a dit clairement hier sur BFMTV le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. "Gagner du temps", c’est aussi ce que disait dans Le JDD Olivier Véran le ministre de la Santé. En fait, chaque jour gagné est une petite victoire pour s’en sortir.

Chaque jour, même si c’est toujours trop lent, permet de vacciner. Chaque jour permet de comprendre un peu mieux la progression et les mécanismes de l’épidémie. Chaque jour permet à la recherche de développer des traitements. Et chaque jour est important pour notre moral, nos écoles et notre économie.

Prochain horizon : les vacances scolaires

Combien de temps peut durer ce suspens ? Le prochain horizon, c’est le début des vacances scolaires à la fin de la semaine. C’est assez paradoxal, mais visiblement, selon le gouvernement, les périodes de vacances ralentissent la circulation du virus. Alors que nous avons toujours affirmé, c’est la position française, que les écoles ne sont pas des clusters des zones à haute contamination.

Les enfants voient moins de monde pendant les vacances tout simplement. Donc ce matin, je vous dis, vivement les vacances. Enfin, je ne vous dis pas de prendre des billets de train. Vivement les vacances si ça peut nous éviter un reconfinement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/