1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Joyeuses fêtes : François Hollande reçoit un labrador et le nomme Philae
1 min de lecture

Joyeuses fêtes : François Hollande reçoit un labrador et le nomme Philae

François Hollande a reçu un étonnant cadeau de Noël avec un labrador de deux mois et demi qui a fait son entrée à l'Élysée.

François Hollande à l'Elysée, le 13 novembre 2014 (archives).
François Hollande à l'Elysée, le 13 novembre 2014 (archives).
Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Un labrador à l'Elysée, c'est vraiment une spécialité de la Vème République
01:33
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Comme Valéry Giscard-d'Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy, François Hollande peut désormais compter sur un animal de compagnie. Le président de la République a reçu une jeune femelle labrador noire âgée de 2 mois et demi comme l'a révélé Le Parisien. Un cadeau directement en provenance du Canada puisque c'est la Fédération des anciens combattants français de Montréal qui est à l'origine de cette nouvelle arrivée à l'Élysée, jeudi 25 décembre.

François Hollande et son chien Philae
François Hollande et son chien Philae
Crédit : CHRISTELLE ALIX / PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE / AFP
François Hollande et son chien Philae
Philae, le chien de François Hollande
François Hollande et son chien Philae Crédits : CHRISTELLE ALIX / PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE / AFP
Philae, le chien de François Hollande Crédits : CHRISTELLE ALIX / PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE / AFP
1/1

Le chef de l'État a donc accepté cette présence et a nommé son jeune labrador Philae. Une référence au robot européen qui s'était posé sur la comète Tchouri le 12 novembre dernier. "Recevoir ce chien, c'est assurer la continuité de l'État et de la fonction présidentielle", s'est amusé un conseiller du Président. 

Peut-être que ce nouvel animal de compagnie deviendra aussi célèbre que certains de ses prédécesseurs. Samba, Baltique, Maskou et Estrie avaient trouvé une place de choix dans les appartements présidentiels, s'offrant même certains moments de gloire. Valéry Giscard d'Estaing et Samba avaient démocratisé cette tradition en posant à la Une de Paris-Match en 1978

Les chiens de Nicolas Sarkozy, eux, s'étaient fait remarquer en détruisant du mobilier de l'État, avait rapporté Mediapart en juillet dernier. Clara, Toumi et Dumbledore avaient aiguisé leurs crocs sur des fauteuils qui ont dû être réparés pour plusieurs milliers d’euros, selon le site d'Edwy Plenel.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/