1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pour François Hollande, la survie du PS se jouera lors du congrès en avril
2 min de lecture

Pour François Hollande, la survie du PS se jouera lors du congrès en avril

Selon un sondage, les trois quarts des Français pensent qu'il est possible que le PS disparaisse du paysage politique français. Pour l'ancien président, la survie du PS se jouera en avril prochain lors du congrès du parti.

François Hollande à la sortie du Conseil des ministres, le 21 décembre 2016
François Hollande à la sortie du Conseil des ministres, le 21 décembre 2016
Crédit : Patrick KOVARIK / AFP
Pour François Hollande, la survie du PS se jouera lors du congrès en avril
01:47
Olivier Bost & Sarah Ugolini

Vers la fin du PS ? En tout cas, selon une enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour Le Figaro et Franceinfo, trois Français sur quatre estiment que le Parti socialiste pourrait disparaître. Ils jugent en effet que le PS n'est plus un élément central du paysage politique français. Selon cette enquête, 74% des sondés, dont 63% de sympathisants de gauche, jugent qu’il est “possible” que le PS disparaisse. Parmi eux, 51% pensent que cela serait une disparition de manière temporaire et 23% de façon définitive. 

Les motifs de cette faute d'adhésion sont multiples. Parmi les sondés, 53% estiment que le PS n’incarne pas les idées de gauche, 54% affirment qu’il n’est "pas utile à la vie politique française" et 79% pensent qu’il n’est "pas adapté aux évolutions du monde" selon cette enquête pour France Info et Le Figaro.

Plus un parti qui veut conquérir le pouvoir

Aujourd'hui, les socialistes sont incapables de répondre à une question simple : entre la France insoumise et En Marche, qui sont-ils, que font-ils et que proposent-ils ? Le Parti socialiste n'est plus une boîte à idées mais une grosse PME d'élus. 

Pour le journaliste, il faut attendre le moment des prochaines élections locales, les municipales en particulier, pour savoir si elles finissent de faire disparaître du paysage politique les socialistes. L'autre difficulté du PS, c'est qu'il n'apparaît plus aujourd’hui comme un parti qui veut et qui peut conquérir le pouvoir, ce qui est indispensable pour avoir des électeurs. 

Il y a un espace politique à prendre et le PS doit s'en saisir

François Hollande, ancien président de la République
À écouter aussi

Il y en a quand même qui parviennent à rester optimistes et parmi eux, François Hollande. Quand il en parle en privé, l'ancien président reprend des accents de Premier secrétaire. Pour lui, la survie du PS se joue en avril prochain lors du congrès. "Il y a un espace politique à prendre et le PS doit s'en saisir ou il disparaîtra", explique-t-il. François Hollande, qui a renoncé à se représenter il y a un an, partage donc l'avis des Français.  

Quant à savoir qui pourrait incarner ce parti en déclin ? Les sondés citent des personnes ayant quitté le parti ou la vie politique. Un quart des personnes interrogées souhaite en effet voir Manuel Valls (25%) représenter la gauche à l'élection présidentielle de 2022, 21% misent sur Arnaud Montebourg et 19% sur Benoît Hamon. Auprès des seuls sympathisants de gauche, Benoît Hamon (34%) devance Montebourg (19%) et Najat Vallaud-Belkacem (16%).

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/