1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Portrait officiel : Emmanuel Macron en fait-il trop ?
1 min de lecture

Portrait officiel : Emmanuel Macron en fait-il trop ?

REPLAY - DÉBAT - Alain Duhamel et Anne Rosencher reviennent sur la communication très "américaine" du nouveau président de la République.

Le portrait officiel d'Emmanuel Macron
Le portrait officiel d'Emmanuel Macron
Crédit : SOAZIG DE LA MOISSONNIERE / Presidence de le République Francaise / AFP
Portrait officiel : Emmanuel Macron en fait-il trop ?
10:36
Portrait officiel : Emmanuel Macron en fait-il trop ?
10:40
Alain Duhamel & Anne Rosencher

"C'est de la com', tout est très théâtralisé. On nous demande d'aller acclamer le monarque à Versailles". Comme plusieurs parlementaires d'opposition, la sénatrice écologiste Esther Benbassa affirme dans les colonnes de 20 Minutes qu'elle ne se rendra pas à Versailles lundi 3 juillet, alors qu'Emmanuel Macron voulait y réunir le Congrès, la veille de l'annonce de la déclaration de politique générale de son Premier ministre.

De son côté, Jean-Luc Mélenchon parle lui de "franchissement de seuil dans la dimension pharaonique de la monarchie présidentielle telle qu'elle avait été mise en scène le soir de la Pyramide du Louvre". Cette impression "d'hyper-présidence" a été accentuée jeudi 29 juin par la publication de son portrait officiel rempli de références et bien loin des codes habituels.

Rien de nouveau pour Alain Duhamel, qui juge comme "une évidence" le fait qu'Emmanuel Macron "se mette en scène et cherche à re-sacraliser la fonction présidentielle". Pour l'éditorialiste, "il a une stratégie : celle de rompre avec ses prédécesseurs". 

Pour Anne Rosencher en revanche, le chef de l'État "en fait un peu trop dans la communication". La directrice déléguée de la rédaction de L'Express prend l'exemple de son portrait officiel, paru jeudi 29 juin, et que la journaliste qualifie de "carpet bombing de communication : il y a des livres, Le rouge et le noir, les Mémoires de De Gaulle, les smartphones parce que c'est la 'smart nation', et puis le maître des horloges : on est complètement assaillis, c'est comme une pâtisserie où il y aurait trop de beurre, de sucre... Trop de communication tue la communication !", conclut-elle. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/