2 min de lecture Emmanuel Macron

Port du voile, laïcité : pressé de réagir, Macron envisagerait de s'exprimer

ECLAIRAGE - Dans une tribune publiée dans "Le Monde", un collectif de personnalités demande où est l'indignation après les propos tenus par un élu Rassemblement national envers une femme voilée. Ils appellent le président à prendre la parole.

Emmanuel Macron va inaugurer monument aux morts en opération extérieure ce lundi 11 novembre
Emmanuel Macron va inaugurer monument aux morts en opération extérieure ce lundi 11 novembre Crédit : ludovic MARIN / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Un sujet qui divise la majorité. Embourbé sur les questions de laïcité, les avis divergent au sein de l'exécutif sur le cas des mères voilées à l'occasion de sorties scolaires, entre ceux pour qui porter le foulard à cette occasion n'est "pas souhaitable" et ceux plaidant pour "l'inclusion" de ces femmes.

Le sujet, qui revient sporadiquement dans le débat, a été relancé lorsqu'un élu du Rassemblement national a pris à partie une mère voilée lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.

En réponse à cette polémique, un collectif de 90 personnalités a publié, ce mardi 15 octobre, une tribune dans Le Monde, intitulée "Jusqu'où laisserons-nous passer la haine des musulmans ?". Omar Sy, Céline Sciamma, Christine Delphy ou Jérôme Jarre, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner fermement cette "agression". "Cette scène, ces mots, ce comportement sont d’une violence et d’une haine inouïes. Mais par notre lâcheté, par nos renoncements, nous avons contribué, petit à petit, à les laisser passer, à les accepter", peut-on lire. 

La majorité divisée sur la laïcité

"Où est l’indignation générale ?", demande ce collectif. Des mots qui résonnent dans un contexte où Emmanuel Macron et le gouvernement cherchent encore par quel bout empoigner le thème des "dérives communautaires", mis sous pression par l'extrême droite, voire une partie de la droite comme Xavier Bertrand (ex-LR) qui a appelé le chef de l'Etat à une "offensive républicaine" et à "changer" face à "l'islam politique".

À lire aussi
Emmanuel Macron face à 600 maires le 15 janvier à Grand Bourgtheroulde (Eure), le jour du lancement du grand débat national. Gilets jaunes
Un an des "gilets jaunes" : pourquoi le mouvement crispe encore Emmanuel Macron

Cette polémique lancée par un élu du Rassemblement national divise en effet au sein du gouvernement entre les ministres anciennement situés à droite de l'échiquier politique et ceux issus du Parti socialiste. Une tension au sein de la majorité cristallise cette division : le médiateur de La République En Marche a été saisi après des critiques du député Aurélien Taché envers Jean-Michel Blanquer, a-t-on appris de sources internes confirmant une information du Monde.

Le ministre de l'Education nationale est "arrivé très en colère" au bureau exécutif de LaREM lundi soir selon un participant, "vexé et choqué" selon un autre, a dans le collimateur une interview donnée au Point par l'élu du Val-d'Oise. Répondant au ministre qui a jugé que le port du voile n'était "pas souhaitable dans notre société", Aurélien Taché a estimé que "les propos du ministre amènent de la confusion".

Que compte faire Emmanuel Macron ?

Et Emmanuel Macron ? Le président jusque-là silencieux est appelé à prendre la parole par le collectif de 90 personnalités à l'origine de la tribune du Monde. "Emmanuel Macron a conscience qu’il doit parler. Au cours d’une réunion tenue ce lundi soir à l’Elysée, le président de la République l’a assuré à sa garde rapprochée: il veut s’exprimer sur le sujet. Et il va le faire", selon des informations de BFMTV

Mais Emmanuel Macron "ne prononcera pas un discours sur la laïcité à proprement parler mais sur la 'lutte contre les communautarismes et la radicalisation'", précise un proche d'Emmanuel Macron à BFMTV. Seul certitude : le président de la République n'envisage pas de modifier la loi de 1905. Reste à savoir quand le chef de l'Etat prendra la parole.

Lire la suite
Emmanuel Macron Laïcité Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants