2 min de lecture Port du voile

Femme voilée au conseil régional : "Le port du voile est ressenti comme une provocation", dit Olivier Mazerolle

ÉDITO – Olivier Mazerolle revient sur ce qu'il s'est passé ce vendredi 11 octobre lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Julien Odoul, un élu du Rassemblement national, a demandé à ce qu'on fasse sortir de la salle une accompagnatrice scolaire qui portait le voile.

Mazerolle-245x300 L'Edito d'Olivier Mazerolle Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Femme voilée au conseil régional : "Le port du voile est ressenti comme une provocation", dit Olivie Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Mazerolle-795x530
Olivier Mazerolle édité par La rédaction numérique de RTL

Il est d'abord urgent d'agir pour éviter que se renouvellent des scènes comme celle là qui ne profitent qu'aux extrêmes des deux bords. Emmanuel Macron, lors de la cérémonie d'hommage aux fonctionnaires de la préfecture de police de Paris tués, a appelé la nation à la mobilisation de la nation contre "l'hydre islamiste".

Il a raison, l'islamisme n'est pas seulement un dévoiement de l'islam, c'est une entreprise politique qui utilise plusieurs moyens pour détruire notre société. Je vais peut-être vous choquer mais l'attentat n'est pas le moyen le plus redoutable. Il est barbare, cruel et il nous révolte, mais on sait y résister. Le plus redoutable, c'est la conquête subreptice des esprits par des pressions constantes.

Des avertissements qui conduisent les plus faibles à s'habituer à style de vie qui leur devient progressivement naturel. C'est ce processus pervers qui est le plus difficile à combattre et c'est pourtant un objectif prioritaire, car c'est par là que tout commence.

Le port du voile est ressenti comme une provocation par la faute des islamistes

Emmanuel Macron prône une société de vigilance. Pour éviter la délation, il faut codifier légiférer puisque tout le monde invoque la loi pour s'en servir à son avantage. L'exemple de cette dame à Dijon est flagrant. Aucune loi ne lui interdit aujourd'hui d'assister voilée à une réunion du conseil régional. En revanche, le sens de la mesure, la morale républicaine, le respect des valeurs de la République, auraient du lui faire comprendre que, dans le contexte actuel, le port du voile est ressenti comme une provocation par la faute des islamistes, qui l'imposent comme une règle.

À lire aussi
Nicole Belloubet, la garde des Sceaux à l'Assemblée nationale le 15 mai 2019 sécurité
Radicalisation : Belloubet nuance la "société de vigilance" prônée par Macron

Mais seule la loi compte donc il faut légiférer et prendre des décisions qui démontrent que la France est décidée à sortir des zones de flou, à faire vivre son modèle de société basé sur la laïcité. Il faut trouver le moyen d'être ni agressif, ni naïf, ce qui n'est pas facile. Souvenez-vous de la commission Stasi en 2003 qui avait réuni des religieux, des laïques, des sociologues, des historiens, des personnalités de tous bords.

Une commission pour légiférer

Ils avaient travaillé pendant six mois pour aboutir à des mesures utiles et concrètes, comme par exemple l'interdiction du voile à l'école. Elle avait été adoptée dans un climat apaisé car tout le monde avait pu s'exprimer. Je sais que la création d'une commission fait rire car elle n'aboutit souvent à rien, mais voilà une exemple contraire qui est peut-être l'exemple à suivre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Port du voile Laïcité Religions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants