1 min de lecture Coronavirus

Port du masque obligatoire : des sanctions en cas de non-respect dans les transports

VU DANS LA PRESSE - Alors qu'Édouard Philippe a annoncé que le port du masque sera obligatoire dans les transports publics à partir du lundi 11 mai, le secrétaire d'État chargé des transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé "des sanctions" en cas de non-respect des règles, malgré "une période de tolérance".

>
32. Coronavirus : le port du masque doit-il être obligatoire dans l'espace public ? Crédit Image : Lucas Barioulet / AFP | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date :
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

C'est une des annonces fortes faites par Édouard Philippe pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Dans le cadre du plan de déconfinement, le Premier ministre a en effet annoncé que le port du masque sera désormais obligatoire dans les transports publics à partir du lundi 11 mai. Quiconque ne respectera pas cette nouvelle règle, s'exposera à des sanctions.

Le secrétaire d'État chargé des transports, Jean-Baptiste Djebbari, a assuré sur Europe 1, ce mercredi 29 avril, que "si le port du masque est obligatoire, il y aura des contrôles et donc des sanctions". Néanmoins, il a également précisé qu'"il y aura une période de tolérance, notamment pour le premier jour d'obligation". ""Nous allons aborder avec souplesse la journée du 11 mai, mais il faudra que le 12 tout le monde soit équipé d'un masque" a-t-il également indiqué car "nous parlons de sécurité sanitaire".

Jean-Baptiste Djebbari a fait savoir que les services de sûreté effectueront des contrôles réguliers et auront la possibilité d'interdire l'accès aux transports aux passagers qui refuseraient de porter un masque. Le secrétaire d'Etat n'a néanmoins pas précisé à quelle sanction s'exposaient les contrevenants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Transports Protections hygièniques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants