2 min de lecture Coronavirus

Déconfinement : ce qui va changer dans les transports

ÉCLAIRAGE - Édouard Philippe a présenté ce mardi 28 avril les grandes lignes du déconfinement progressif prévu à partir du 11 mai prochain. Les masques seront obligatoires dans les transports en commun.

Un homme sur son smartphone dans le métro parisien le 23 mars 2020
Un homme sur son smartphone dans le métro parisien le 23 mars 2020 Crédit : AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Comment prendre les transports en commun en toute sécurité à partir du 11 mai prochain, date du début du déconfinement progressif ? Devant les députés ce mardi 28 avril, Édouard Philippe a fait plusieurs annonces pour tenter de répondre à cette problématique. 

Le port du masque sera obligatoire pour tous les passagers dans les transports publics pendant les trois semaines suivant la fin du confinement le 11 mai, mais les règles de distanciation imposeront d'en réduire la capacité, a-t-il indiqué. 

"Cela veut dire, par exemple, que la capacité du métro parisien sera (...) drastiquement réduite par rapport à sa capacité normale. Qu'il faudra (...) condamner un siège sur deux, favoriser, par des marquages au sol la bonne répartition sur les quais, se préparer à limiter les flux en cas d'affluence", a précisé le Premier ministre. Les pouvoirs publics vont en contrepartie s'employer à faire "remonter au maximum l'offre de transports urbains" à partir du 11 mai.

Le télétravail et les horaires décalés doivent être favorisés

Et pour que la demande de transports en commun baisse, Édouard Philippe demande à ce que le télétravail soit favorisé, tout comme les horaires décalés, pour éviter l'affluence en heures de pointe. Des concertations doivent s'engager très rapidement au niveau local entre les autorités organisatrices, les usagers et les opérateurs de transport pour régler les détails techniques, a ajouté le Premier ministre.

À lire aussi
Un policier contrôle l'attestation dérogatoire d'un homme à Paris pendant le couvre-feu, le 17 octobre 2020 coronavirus
Déconfinement : de quels documents avez-vous besoin pour vous déplacer dès aujourd'hui ?

Concernant les transports scolaires, la capacité sera de même réduite de moitié, avec obligation du port du masque pour les chauffeurs "et les écoliers, à partir du collège". Le port du masque sera également obligatoire dans les taxis et les VTC qui ne disposent pas de protection en plexiglas.

Déplacements interrégionaux déconseillés

Enfin, les déplacements interdépartementaux ou interrégionaux seront toujours réduits après le 11 mai "aux seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux, pour des raisons évidentes de limitation de la circulation du virus", a annoncé le Premier ministre.


"Il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation, sauf (...) pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel", a-t-il précisé plus tard dans son discours. "Nous allons continuer à réduire l'offre, à exiger une réservation obligatoire dans tous les trains, TGV ou non, à décourager les déplacements entre départements", a conclu le Premier ministre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Édouard Philippe
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants