3 min de lecture Parti socialiste

Boris Vallaud est-il la clé de la convalescence du Parti socialiste ?

PORTRAIT - Élu député des Landes aux législatives, Boris Vallaud endosse le rôle de porte-voix du Parti socialiste, qui se cherche un nouveau chef.

Boris Vallaud, le 27 août 2017 à Frangy-en-Bresse
Boris Vallaud, le 27 août 2017 à Frangy-en-Bresse Crédit : ROMAIN LAFABREGUE / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Son nom revient de façon récurrente lorsque l'on évoque la refondation du PS. Le socialiste Boris Vallaud hérite d'une force politique détruite idéologiquement mais aussi financièrement. Avec les députés de la "Nouvelle Gauche", l'élu des Landes incarne cette nouvelle génération qui souhaite prendre les rennes du Parti socialiste.

Aux côtés d'Olivier Faure, Mathias Fekl, mais aussi Najat Vallaud-Belkacem, Boris Vallaud incarne "le dernier socialiste", pour Les Inrocks. "Je comble un vide", répète-t-il dans les interviews, comme le souligne l'hebdomadaire. "Il est l’un des 31 députés socialistes de la nouvelle Assemblée. Énarque, proche de Montebourg, ancien conseiller de Hollande, Boris Vallaud n’est pas tout à fait un novice en politique. Et ne ménage pas ses efforts pour reprendre le flambeau d’une gauche moribonde", note Le Monde.

Un bosseur qui détone au Parti socialiste

Boris Vallaud, né à Beyrouth, au Liban, est âgé de 42 ans. "Le fils de l’historien Pierre Vallaud et filleul du politologue franco-libanais et spécialiste du monde musulman Antoine Sfeir a autant de franc-parler que d’autodérision, s’inscrivant dans la lignée de deux de ses mentors en politique, Henri Emmanuelli et Arnaud Montebourg", raconte Les Inrocks.

À lire aussi
François Hollande, le 14 avril 2018 polémique
François Hollande profite de la promotion de son livre pour tâter le terrain

Il fait partie de la promotion "Senghor" de l'ENA. D'après "Gaspard Gantzer, qui l’a côtoyé à l’ENA, puis à l’Élysée : 'C’est un homme intelligent, il a compris qu’aujourd’hui la communication n’est plus une option, mais une obligation'", indique Les Inrocks. L'ancien communiquant de François Hollande confie au magazine ne pas être surpris de voir Boris Vallaud émerger. "Ce n'est pas très difficile. Aujourd'hui, le Parti socialiste est tellement mal en point que le premier gars intelligent et travailleur s'impose. Il a beaucoup de mérite mais c'est sidérant à quel point il n'y a personne, c'est le vide autour de lui".

Au Monde, là encore, il répète : "Je vois bien que je comble un vide en cette période où la presse n'a plus ses repères. J'en ai vu passer, des gens dont on n'entend plus jamais parler ensuite". Mais selon le quotidien, "Boris Vallaud, dont tout le monde, à gauche comme à droite, loue l’intelligence et le brio, sait aussi qu’un homme politique qui se tait n’existe pas"

Le déclic des élections législatives

Surnommé "Monsieur Solutions" par Henri Emmanuelli, il contacte Arnaud Montebourg en 2008 pour devenir son collaborateur et lui dit : "Je comprends que vous puissiez hésiter à me recruter, je suis jeune et je n’ai jamais travaillé dans une collectivité locale. C’est avec moi que vous prenez le plus grand risque mais en même temps que vous prenez le plus petit, parce que s’il y en a un qui ne peut pas se planter c’est moi". C'est alors qu'est né le duo dynamique qui arrivera en 2012 au ministère du Redressement productif, sous l'ère François Hollande. Le point de rupture avec celui qui a dirigé la France de 2012 à 2017 se fait au moment de la déchéance de nationalité. "Ça m'a foutu en l'air", confie-t-il aux Inrocks.

Lors des élections législatives, Boris Vallaud est en passe de perdre face au candidat de La République En Marche dans les Landes. Il sera finalement élu avec 50,75% des voix. Le député confie ne voir en Emmanuel Macron que "des vieilles recettes, de l’entre-soi, la politique de quelques-uns pour quelques-uns, les baisses d’impôt pour les 10% des Français les plus riches, les inégalités insupportables que le gouvernement va accroître. Emmanuel Macron, c’est la domination culturelle du libéralisme, la révolte des nantis, la Nuit debout des élites !", rapporte Le Monde.

On sent chez Boris Vallaud un feu, une volonté d'en découdre, une colère dans la défense de ses idées

Gaspard Gantzer dans "Le Monde"
Partager la citation

Depuis, "on sent chez Boris Vallaud un feu, une volonté d'en découdre, une colère dans la défense de ses idées que je n'avais jamais perçue. Quelque chose s'est révélé en lui", confie Gaspard Gantzer au Monde. Même discours chez son ami d'enfance Gauthier Raynal : "Il est dans la continuité de ses idées, il est beaucoup plus à gauche que Najat !". L'ancien ministre estime par ailleurs qu'Arnaud Montebourg est "un homme qui a des valeurs extrêmement implantées dans sa tête et dans sa vie. En privé, il a toujours eu le même discours, un mélange de pragmatisme et d'intransigeance".

Le journal ajoute qu'Arnaud Montebourg "le pousse à faire prospérer l’engouement dont il bénéficie : 'Sans le parti, les idées ne peuvent pas progresser, tu dois t’investir dans sa reconstruction'. Comme il rechigna à se présenter au suffrage universel, Boris Vallaud ne semble guère être tenté par l’aventure partisane. 'Le fond est plus important pour le moment que les questions de leadership', clôt-il. Dans le vide actuel, il pourrait bien y être confronté plus tôt que prévu".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti socialiste Portrait Législatives 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790675896
Boris Vallaud est-il la clé de la convalescence du Parti socialiste ?
Boris Vallaud est-il la clé de la convalescence du Parti socialiste ?
PORTRAIT - Élu député des Landes aux législatives, Boris Vallaud endosse le rôle de porte-voix du Parti socialiste, qui se cherche un nouveau chef.
https://www.rtl.fr/actu/politique/parti-socialiste-boris-vallaud-et-la-convalescence-du-parti-7790675896
2017-11-01 06:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gA7moDglqwXclFul0-cZZw/330v220-2/online/image/2017/1031/7790744927_boris-vallaud-le-27-aout-2017-a-frangy-en-bresse.jpg