1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Pacte de Marrakech" : Le Drian dénonce, sur RTL, les "fadaises" autour de ce texte
1 min de lecture

"Pacte de Marrakech" : Le Drian dénonce, sur RTL, les "fadaises" autour de ce texte

INVITÉ RTL - Ce texte de l'ONU sur les migrations doit être adopté lundi 10 décembre, au Maroc. Il fait l'objet de nombreuses fake news sur les réseaux sociaux.

Jean-Yves Le Drian, lors du Grand Jury, RTL, Le Figaro, LCI
Jean-Yves Le Drian, lors du Grand Jury, RTL, Le Figaro, LCI
Crédit : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS
Le Grand Jury de Jean-Yves Le Drian du 9 décembre 2018
52:37
Le Grand Jury de Jean-Yves Le Drian du 9 décembre 2018
52:38
Benjamin Sportouch & Marie-Pierre Haddad

Le pacte de l'ONU sur les migrations qui doit être adopté lundi 10 décembre, au Maroc, suscite en France une vive opposition de la droite et de l'extrême droite, et affole certains "gilets jaunes", sur fond de nombreuses "fake news"

Appelé aussi "Pacte de Marrakech", ce "pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières" recense des principes et des droits déjà existants (défense des droits de l'Homme, des enfants) et formule 23 objectifs pour aider les pays à faire face aux migrations, en facilitant l'information, l'intégration des migrants, l'échange d'expertises. Le texte est "juridiquement non contraignant" et réaffirme même le "droit souverain des États" à définir leur politique migratoire

"Je n'ai jamais entendu autant de fadaises sur ce texte, depuis très longtemps. Ce n'est pas un texte contraignant concernant le vote. Il est déclaratif. Ce texte prévoit que les États ont la responsabilités de leurs frontières, que la prérogative migratoire est une prérogative de la souveraineté nationale (...) Voilà le texte, il y a une manipulation de ce texte assez insupportable", répond Jean-Yves Le Drian lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI

Il y a une élucubration fantastique sur ce texte

Jean-Yves Le Drian

Le secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, représentera seul la France à Marrakech. Jean-Yves Le Drian indique qu'il ne s'y rendra pas étant à Bruxelles. Et Emmanuel Macron ? "Il n'y a pas que les chefs d'État qui y vont. Il y a une élucubration fantastique sur ce texte qui est uniquement le fait que les pays du monde se disent aujourd'hui il y a un problème global des migrations", ajoute-t-il. 

À lire aussi

En pleine crise des "gilets jaunes"Marine Le Pen a déploré un "silence quasi absolu" sur ce texte, qui est pourtant à ses yeux "une nouvelle étape dans la submersion (migratoire) organisée de notre pays". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/