1 min de lecture Confidentiels politique

Nouvelle-Calédonie : l'Élysée peine à organiser le voyage de Macron à Ouvéa

CONFIDENTIELS RTL - Le chef de l'État aimerait tant marquer l'Histoire en se rendant, trente ans après à Ouvéa, sur les lieux de la sanglante prise d'otages. Pour l'instant, Emmanuel Macron est surtout en train de créer des histoires.

Pauline de Saint-Remy Les Confidentiels RTL Pauline De Saint-Rémy
>
Nouvelle-Calédonie : l'Élysée peine à organiser le voyage d'Emmanuel Macron sur l'île Crédit Image : AFP / François Mori | Crédit Média : Dominique Tenza | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza et Loïc Farge

Je vous repose rapidement le décor. La Nouvelle-Calédonie, c'est ce petit territoire français perdu au milieu du Pacifique. Ses habitants sont appelés aux urnes en novembre pour décider de rester français, ou de prendre leur indépendance. Un référendum qui suscite sur place pas mal de tension. C'est dans ce contexte que le chef de l'État a prévu de visiter l'île début mai.

Selon  nos informations, les équipes de l'Élysée se sont rendues sur place, en Nouvelle-Calédonie, pour repérer les lieux. C'était la semaine dernière. On ne peut pas dire qu'elles aient été extrêmement bien reçues, notamment sur l'île d'Ouvéa.

C'est là qu'avait eu lieu une prise d'otages sanglante en 1988. À l'époque, un groupe d'indépendantistes prend en otage des gendarmes français dans une grotte de l'île. Le GIGN donne l'assaut, c'est un bain de sang. Les dix-neuf ravisseurs, tous des kanaks, sont exécutés. Ils sont devenus depuis, sur place, des martyrs.

À lire aussi
Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, le 24 novembre 2017 dans une école de Toulouse confidentiels politique
Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer veut-il en finir avec les heures de colle ?

Emmanuel Macron s'y voyait déjà

C'était le 5 mai 1988. Cela fera tout juste trente ans. Emmanuel Macron aurait bien aimé se rendre sur place à Ouvéa, le 5 mai prochain. Vous imaginez un peu le symbole. Aucun président de la République n'y a mis les pieds depuis 1988. Le chef de l'État s'y voyait déjà.

Mais voilà, pour les leaders locaux, pas question qu'Emmanuel Macron, chef de l'État français (que beaucoup considèrent encore comme un État colonial), débarque à Ouvéa. "Ce serait une provocation", selon eux. Du coup, l'Élysée se retrouve un peu coincé.

"Si Macron souhaite venir, il doit s'excuser pour les crimes de l'État colonisateur français", estiment les indépendantistes. Pas vraiment du goût de l'Élysée, vous pouvez l'imaginer. Le voyage est prévu dans trois semaines. D'ici là, un conseiller me confirmait lundi 16 avril au soir que des discussions avaient lieu tous les jours entre Paris et Nouméa pour tenter de décrisper la situation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confidentiels politique Emmanuel Macron Nouvelle-Calédonie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793044191
Nouvelle-Calédonie : l'Élysée peine à organiser le voyage de Macron à Ouvéa
Nouvelle-Calédonie : l'Élysée peine à organiser le voyage de Macron à Ouvéa
CONFIDENTIELS RTL - Le chef de l'État aimerait tant marquer l'Histoire en se rendant, trente ans après à Ouvéa, sur les lieux de la sanglante prise d'otages. Pour l'instant, Emmanuel Macron est surtout en train de créer des histoires.
https://www.rtl.fr/actu/politique/nouvelle-caledonie-l-elysee-peine-a-organiser-le-voyage-de-macron-a-ouvea-7793044191
2018-04-17 06:59:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-igTdhjXXZFbivJUaUDnXg/330v220-2/online/image/2018/0116/7791850730_emmanuel-macron-le-15-janvier-2018-a-la-cour-de-cassation.jpg