2 min de lecture Incendie à Notre-Dame

Notre-Dame : "Les historiens accusent presque Macron de mégalomanie", estime Olivier Bost

ÉDITO - Le Président ouvre la bouche, tout le monde est contre. Et maintenant même les architectes sur la restauration de Notre-Dame de Paris.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
Notre-Dame : "Les historiens accusent presque Macron de mégalomanie", estime Olivier Bost Crédit Image : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie-Pierre Haddad

1.170 conservateurs, architectes, professeurs du monde entier ont interpellé Emmanuel Macron dans une tribune sur Notre-Dame dans Le Figaro. Ils estiment que 5 ans ne suffiront pas pour rénover correctement la cathédrale. Une tribune assez sévère pour Emmanuel Macron.

Ces spécialistes disent que le président n'a pas le droit, lui seul, de précipiter les travaux de rénovation, que le délai de 5 ans n'est pas raisonnable pour refaire la toiture de Notre-Dame. Ils dénoncent aussi les dérogations accordées au gouvernement pour ne pas respecter toutes les règles, les normes, en un mot : pour aller très vite.

Ce qu'ils disent aussi, c'est que ce monument, aux multiples symboles, religieux, historiques, mondial, ce monument ne peut pas être réduit à ce que veut en faire Emmanuel Macron. Que tout cela dépasse largement son pouvoir et son quinquennat.

Une pointe de mégalomanie ?

À lire aussi
La cathédrale Notre-Dame de Paris après l'incendie Incendie à Notre-Dame
Les infos de 5h - Plomb à Notre-Dame : les travaux de décontamination commencent

Il touche à 800 ans d'histoire et pour les siècles qui viennent. Le symbole est trop fort. Mais ils veulent quoi ? Que les travaux durent une éternité ? Non. Ces experts veulent que l'on prenne le temps de réfléchir. Ils demandent pour la restauration "une approche scrupuleuse", écrivent-ils, réfléchie et de la déontologie. Ce qui se lit en creux, c'est qu'Emmanuel Macron veut faire de ces 5 ans de travaux un symbole politique, qu'il veut en quelque sorte instrumentaliser Notre-Dame.

Pour caricaturer à peine, il veut montrer dans 5 ans qu'il aura restauré la cathédrale et rebâti le pays. Il laissera dans l'Histoire, dans la très grande Histoire de France, la nouvelle flèche de Notre-Dame. En quelque sorte, les historiens et spécialistes l'accusent presque de mégalomanie.

Mais Emmanuel Macron a bien dit qu'il y aurait un concours d'architectes, un débat. Mais qui décidera à la fin ? Ce qui paraît évident pour ses proches que j'ai interrogés, c'est que c'est Emmanuel Macron, lui, et seulement lui qui décidera. Ce sera bel et bien son acte de président bâtisseur. Quelque part, mieux qu'un musée, comme Pompidou, Mitterrand ou Chirac, il aura sa cathédrale. Et pour ne pas être gêné, pour aller vite et ne rien s'interdire, il a décidé de se passer des experts et des spécialistes qui, en France comme dans le monde entier, s'occupent de garder, de restaurer le patrimoine.

Ancien monde contre nouveau monde ?

Ce n'est pas quand même une bataille de conservateurs, contre les modernes. Ancien monde contre nouveau monde ? Il y a un peu de ça. Si ces experts demandent du temps, il y a un non-dit ou une ambiguïté dans cette tribune. Elle ne dit pas clairement s'ils rejettent le concours d'architectes pourtant intéressant qu'Emmanuel Macron a promis sur la flèche ?
Doit-elle devenir contemporaine, la moderniser comme l'avait fait à son époque Viollet-le-Duc ?

Il y a des réticences qui vont bien au delà des experts du patrimoine et de l'histoire. Emmanuel Macron joue souvent du poids et de la force de l'histoire. Mais que ce soit pour la conquête du pouvoir ou même l'exercice du pouvoir, c'est un homme pressé, impatient même. Cela produit souvent les mêmes effets : pour prendre cette décision sur Notre-Dame, il n'a pas attendu que l'émotion soit un tout petit peu retombée et il n'a consulté personne. Il a négligé ces spécialistes, ces experts, ces historiens, tout ce que l'on appelle les corps intermédiaires.

Ce quinquennat se répète, malgré les promesses de changements. Emmanuel Macron a encore une fois, tout fait, tout décidé tout seul.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie à Notre-Dame Emmanuel Macron Notre-Dame de Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797528668
Notre-Dame : "Les historiens accusent presque Macron de mégalomanie", estime Olivier Bost
Notre-Dame : "Les historiens accusent presque Macron de mégalomanie", estime Olivier Bost
ÉDITO - Le Président ouvre la bouche, tout le monde est contre. Et maintenant même les architectes sur la restauration de Notre-Dame de Paris.
https://www.rtl.fr/actu/politique/notre-dame-les-historiens-accusent-presque-macron-de-megalomanie-estime-olivier-bost-7797528668
2019-04-30 07:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wkQQeaN2CCmaNd2BYQ0tDg/330v220-2/online/image/2019/0430/7797528718_emmanuel-macron-devant-notre-dame-de-paris.jpg