2 min de lecture Le grand Jury

Nicolas Dupont-Aignan : "J'ai toujours dit que les sondages ne valaient rien"

REPLAY - LE GRAND JURY - Le candidat de Debout la France à la présidentielle fustige des sondages électoraux qui l'enthousiasmaient pourtant en juin 2016.

Benjamin Sportouch - Le Grand Jury Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
"François Fillon, aujourd'hui, c'est un vote inutile", dit Nicolas Dupont-Aignan Crédit Image : Crédit photo : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS | Crédit Média : Olivier Mazerolle | Date :
La page de l'émission
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

"Les sondages, les terribles sondages !" Nicolas Dupont-Aignan n'a pas manqué de s'en prendre avec véhémence, ce dimanche 12 mars dans Le Grand Jury de RTL, LCI et Le Figaro, aux sondages électoraux, décriés également par nombreux de ses adversaires, et en a profité pour dénoncer les déséquilibres dans le partage du temps de parole des candidats. "(Les Français) connaissent très bien le projet de Madame Le Pen qui a eu 80 heures d'antenne entre le 1er février et le 5 mars, monsieur Fillon en a eu 170 et j'ai eu 9 heures d'antenne", déplore Nicolas Dupont-Aignan.

Quant aux sondages, le ton était ferme : "Je n'en crois pas un mot. C'est de la manipulation de l'opinion. J'ai toujours dit qu'ils ne valent rien", argue-t-il. Le candidat prend pour exemple un écart entre les pronostics et les résultats effectifs d'une de ses têtes de liste lors des dernières élections régionales. "Si ça n'avait pas été truqué, manipulé, si on avait mis le vrai score, je pense qu'il aurait peut-être eu 10% des voix", imagine le candidat, qualifiant la présupposée pratique d'"assassinat", et réclamant une enquête auprès de la Commission des sondages.

Aujourd'hui on est à 6%, 8%. [...] C'est un progrès, il nous reste un an.

Nicolas Dupont-Aignan, 7 juin 2016 sur BFMTV-RMC
Partager la citation

Reste qu'il y a moins d'un an, en juin 2016, sur le plateau de BFMTV-RMC, le candidat de Debout la France se réjouissait de sa montée dans les mêmes sondages. "Aujourd'hui on est à 6%, 8%. [...] C'est un progrès, il nous reste un an", s'enthousiasmait-il, comme l'avait noté Le Lab d'Europe 1. Un an plus tard, cette confiance envers les sondages semble avoir changé. 

Nicolas Dupont-Aignan est pour l'heure stable, d'après les récents sondages, mais à 3% de vote. "Je le dis aux Français : ne vous laissez plus manipuler par les sondages. Les sondages se sont toujours trompés", "de toute ma vie politique, ils m'ont largement minoré", martèle le maire de Yerres. En 2012, crédité de 1 à 2 % des intentions de vote avant le premier tour comme le rappelait Le Monde, Nicolas Dupont-Aignan avait finalement obtenu... 1,8% des voix.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le grand Jury Politique Assemblée nationale
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants