1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Avertissement pénal probatoire : Dupond-Moretti présente ce qui va remplacer le rappel à la loi
1 min de lecture

Avertissement pénal probatoire : Dupond-Moretti présente ce qui va remplacer le rappel à la loi

INVITÉ RTL - Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a présenté les principales différences entre le rappel à loi et le dispositif qui vient le remplacer, l'avertissement pénal probatoire. Une nouvelle mesure "plus ferme et plus intelligente", selon lui.

Éric Dupond-Moretti au micro de RTL le lundi 27 septembre.
Éric Dupond-Moretti au micro de RTL le lundi 27 septembre.
Crédit : RTL
Éric Dupond-Moretti est l'invité d'Alba Ventura
10:28
Éric Dupond-Moretti est l'invité d'Alba Ventura
10:28
Alba Ventura & Victor Goury-Laffont

Les syndicats policiers ne voulaient plus du rappel à la loi, il sera bientôt remplacé par l'avertissement pénal probatoire. Ce nouveau dispositif rentrera en vigueur le 1er janvier 2023. Ce lundi 27 septembre, le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, a présenté sur RTL les principaux changements par rapport au rappel à la loi.

Dans les deux cas, il s'agit du "premier barreau de l'échelle des sanctions", mais le rappel à la loi, qui correspond à "30% de la réponse pénale", "générait un sentiment d'impunité et une grande frustration chez les policiers et magistrats", regrette Éric Dupond-Moretti.

"On est à présent plus ferme, mais cela concerne toujours des infractions qui ne sont pas les plus graves, comme un tag, ou des dégradations", explique le ministre de la Justice. Ce dernier a énuméré quatre principaux changements. Si, dans l'année qui suit l'avertissement, une deuxième infraction est commise par la même personne, celle-ci sera jugée pour les deux faits. Les faits de violence seront exclus du dispositif, alors qu'on les retrouvait dans le rappel à la loi. L'auteur des faits devra également avoir "préalablement indemnisé la victime ou les dommages qu'il a causés" et l'avertissement sera "prononcé par la justice pour donner de la solennité à cette décision".

Ce dispositif s'inscrit dans le cadre du projet de loi "confiance en la justice". Il sera examiné par le Sénat en première lecture à partir du mardi 28 septembre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/