2 min de lecture Élections municipales

Élections municipales à Perpignan : la mairie peut-elle échapper à Louis Aliot ?

REPORTAGE - Après avoir recueilli 36% des suffrages au premier tour des élections municipales, le candidat du Rassemblement National Louis Aliot fait figure de favori à Perpignan, même si le maire sortant Jean-Marc Pujol (LR) ne baisse pas les bras.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Municipales à Perpignan : la mairie peut-elle échapper à Louis Aliot ? Crédit Image : RAYMOND ROIG / AFP | Crédit Média : Marie Moley | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL générique
Marie Moley édité par Quentin Marchal

À neuf jours du second tour des élections municipales, la ville de Perpignan pourrait bien devenir la plus grande ville française à être dirigée par le Rassemblement National. Tout semble bien parti pour le parti d'extrême droite puisque son candidat Louis Aliot a recueilli 36% des suffrages, loin devant le maire sortant Les Républicains Jean-Marc Pujol (18%).

Si La République En Marche (LaREM) et les écologistes ont beau appeler au front républicain, cela ne semble pas porter ses fruits et le nom de Louis Aliot ne fait plus bondir dans les rues de la cité catalane tandis que celui du maire sortant hérisse parfois davantage. "Monsieur Pujol a fait son temps, je vois le résultat et je ne suis pas satisfait", scande même un électeur qui "votera pour autre chose".

Certains candidats malheureux du premier tour, largement distancés par ces deux candidats, refusent de donner des consignes de vote claires comme Olivier Amiel (Divers Droite) : "Je n'appelle pas à voter pour le front républicain car cette pratique est devenue un extincteur du débat public".

Plus surprenant encore, trois colistiers de LaREM appellent à voter pour Louis Aliot. De son côté, Jean-Marc Pujol cherche à se rassurer par de savants calculs : "Si j'additionne les trois scores qui proviennent de ma majorité, on est supérieur à 30%" et rappelle qu'"en 2014, tout le monde avait expliqué que la ville allait basculé et j'ai gagné".

Louis Aliot, le "vrai favori"

À lire aussi
Un bouledogue français dans les rues de New York (illustration). élections municipales
États-Unis : un chien élu maire de la ville de Rabbit Hash

Sur le papier, le maire sortant Jean-Marc Pujol peut l'emporter mais le second tour n'a jamais été aussi incertain à Perpignan selon Nicolas Lebourg, spécialiste de l'extrême droite et Perpignanais : "Louis Aliot a dit qu'il était un faux favori mais il est de plus en plus un vrai favori". Il estime que "Louis Aliot a des réserves de voix et Jean-Marc Pujol des réserves d'abstentions".

Pour que Jean-Marc Pujol ait une chance de l'emporter le dimanche 28 juin, Nicolas Lebourg pense qu'"il doit arriver à ce que la gauche se mobilise pour lui". À Perpignan, Louis Aliot semble plus que jamais en mesure de l'emporter et les affiches électorales du candidat RN sont restées intactes dans la ville ces derniers jours, avec aucune ombre de tags ou de déchirures. 

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Élections municipales Élections municipales à Perpignan Louis Aliot
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants