1 min de lecture Élections municipales à Paris

Quand Buzyn jurait que son agenda était "trop chargé" pour être candidate à Paris

La ministre de la Santé, qui remplace Benjamin Griveaux au pied levé aux municipales de Paris, assurait vendredi qu'elle "ne pourrait" pas être candidate.

Agnès Buzyn
Agnès Buzyn Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut

Agnès Buzyn, qui a indiqué dimanche 16 février être candidate aux élections municipales à Paris pour remplacer Benjamin Griveaux, regretta sans doute cette petite phrase prononcée il y a à peine 48 heures à la radio. Ses adversaires devraient en effet l'utiliser contre elle durant le petit mois de campagne qui s'annonce.

"Je ne pourrai pas être candidate aux municipales : j'avais déjà un agenda très chargé, j'ai beaucoup de réformes dans le ministère, et s'est rajouté un surcroît de travail avec la crise du coronavirus, qui aujourd'hui m'occupe énormément", avait lâché la ministre avec aplomb sur France Inter vendredi 14 février.

En remplaçant le candidat terrassé par la diffusion de vidéos intimes, la ministre a opéré un revirement à 180 degrés. Anticipant sans doute le procès politique qui lui serait fait, Agnès Buzyn a annoncé dimanche qu'elle quittera ses "fonctions ministérielles tant le surcroît d'activité intense, notamment liée à la gestion du coronavirus, demande une implication totale".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales à Paris Agnès Buzyn La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants