1 min de lecture La République En Marche

Affaire Griveaux : Son-Forget a commis "une faute grave" en relayant les vidéos, selon Le Gendre

INVITÉ RTL - Le patron de la majorité à l'Assemblée assure qu'en relayant les vidéos à caractère sexuel attribuées à Benjamin Griveaux, le député a commis "une faute grave" qui fait qu'il "ne regrette en aucun cas qu'il ait quitté (s)on groupe".

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Gilles Le Gendre Crédit Image : Fabrice COFFRINI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 1
Vincent Derosier édité par Sarah Ugolini

"C'est une faute grave". C'est en ces termes sans concession que le président de La République en Marche à l'Assemblée nationale a qualifié le comportement de Joachim Son-Forget, qui a relayé le jeudi 13 février au soir un lien vers le site internet de l’activiste russe Piotr Pavlenski, ayant mis en ligne des vidéos à caractère sexuel attribuées à Benjamin Griveaux.

"J'espère que ces vidéos sexuelles affligeantes, incriminant Benjamin Griveaux et une jeune femme seront démenties par l'intéressé et son équipe car une telle diffamation serait extrêmement grave dans la campagne pour Paris", avait tweeté le député le 13 février vers 18h. 

Pour Gilles Le Gendre, ce comportement fait qu'il "ne regrette en aucun cas qu'il ait quitté (s)on groupe". Le patron de la majorité à l'Assemblée nationale se réjouit en outre que Benjamin Griveaux ait porté plainte et espère que "la justice lui rendra l'honneur que ces manipulateurs lui ont volé". 

Son-Forget dit avoir voulu "aider Benjamin Griveaux"

De son côté, interrogé par Le Huffington Post, Joachim Son-Forget a assuré avoir voulu "aider Benjamin Griveaux" et récuse toute entrave au code pénal. "Ces faits-là, le fait de diffuser certaines vidéos sans le consentement de leur auteur, sont des faits qui font l'objet de sanctions pénales dans notre pays", avait déjà déclaré devant la presse Christophe Castaner. Ceux qui s'en rendent coupables risquent 2 ans d'emprisonnement et 60.000 euros d'amende.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche Assemblée nationale Benjamin Griveaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants