2 min de lecture Élections municipales à Paris

Benjamin Griveaux : les coulisses de l'abandon de la campagne parisienne

ÉCLAIRAGE - Coup de théâtre sur les municipales à Paris. À 9 heures ce 14 février, Benjamin Griveaux qui porte les couleurs de La République En Marche a abandonné la campagne, à un mois et un jour seulement du premier tour.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Benjamin Griveaux : les coulisses de l'abandon de la campagne parisienne Crédit Image : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
William Galibert édité par Marie-Pierre Haddad

"Les attaques ignobles". C'est ainsi que Benjamin Griveaux a évoqué la publication sur les réseaux sociaux de vidéos intimes qu'il aurait échangées avec une femme. Des vidéos et des messages à caractère sexuel. Ces vidéos privées qui n’ont rien d’illégal et qui ont été récupérées et diffusées - ceci est un délit - par un activiste russe. 

Son nom : Piotr Pavlinski. C’est un artiste sulfureux, un dissident qui a obtenu l’asile en France en 2017. Pour justifier son acte, il explique que "Benjamin Griveaux s’appuie en permanence sur les valeurs familiales, mais il fait tout le contraire". Ces vidéos sont repérées très vite par les équipes du candidat mais le 13 février, devant la presse et ses militants, Benjamin Griveaux présente son programme pour Paris, comme si de rien n’était, en apparence en tout cas.

La crise couve. C'est l’incompréhension au sein des équipes d’En Marche. Dans l'après-midi, Benjamin Griveaux leur confirme l’authenticité des documents. La décision d'abandonner a été prise tard dans la soirée. D’abord ordre de silence absolu, pas de réaction, pas de réponse à la presse.

Un plan de bataille qui se transforme en abandon

C’est la consigne passée par le directeur de campagne. Il est environ 20 heures, à ce moment-là, il est question de mettre en place un plan de bataille mais le plan de bataille va vite se transformer en abandon. Benjamin Griveaux décide de lâcher une campagne qui accumulait déjà, les difficultés et les couacs et qui devait composer avec le dissident Villani. L'ancien porte-parole décide qu’il va enregistrer un message vidéo pour expliquer son choix. C’est ce qu’il a fait, ce 14 février, visage blafard et voix blanche, dans les locaux de l’AFP.

À lire aussi
Une affiche de campagne d'Agnès Buzyn, le 14 mars 2020 à Paris élections municipales
Municipales : Agnès Buzyn reste candidate LaREM à Paris

Est-ce qu'Emmanuel Macron était au courant ? Est-il intervenu ? Les deux camps, côté Griveaux, et côté Élysée, ont accordé leur violon. Comme on l'explique à RTL, Benjamin Griveaux a appelé le président de la République pour lui faire part de sa décision. De retour du Mont-Blanc, Emmanuel Macron a simplement pris acte.

Coté coulisse, on rapporte aussi qu’Emmanuel Macron est plus qu'agacé par ce coup de tonnerre dans la campagne. Lui qui avait mis beaucoup de temps à afficher son soutien public à Benjamin Griveaux, il doit maintenant, toujours en coulisse, valider le nom de son remplaçant. Sans donner l'impression de se mêler de cette campagne parisienne qui vire au fiasco pour la majorité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales à Paris Benjamin Griveaux Élections municipales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants