1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Municipales à Paris : Agnès Buzyn remanie le programme de Benjamin Griveaux
1 min de lecture

Municipales à Paris : Agnès Buzyn remanie le programme de Benjamin Griveaux

VU DANS LA PRESSE - La candidate qui a remplacé Benjamin Griveaux pour l’investiture de LaREM ne reprendra pas à son compte deux mesures phare de l’ancien porte-parole du gouvernement : le déplacement de la gare de l’Est aux portes de Paris ainsi qu’un apport de 100.000 euros pour aider les ménages modestes à devenir propriétaires.

L'ex ministre de la Santé Agnès Buzyn.
L'ex ministre de la Santé Agnès Buzyn.
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Nicolas Scheffer

Les bureaux de votes pour les élections municipales ouvriront dans 21 jours. Un temps court  pour que le programme d’Agnès Buzyn, la candidate LaREM à Paris, ne soit connu des Parisiens. La candidate lance sa contre-offensive et dévoile son programme, ce dimanche 23 février dans le JDD. 

La candidate a expurgé le programme initial de LaREM de deux mesures phares de l’ancien porte-parole du gouvernement. Elle ne portera pas le déplacement de la gare de l’Est, pour créer un “Central park parisien”. “L’urgence est de rendre cette ville plus paisible, pas de se lancer dans des grands travaux”, justifie-t-elle dans les colonnes du JDD

Deux priorités : la sécurité et la propreté

De même, contrairement à ce que proposait Benjamin Griveaux, elle ne proposera pas aux Parisiens modeste un apport de 100.000 euros pour qu’ils puissent acheter un appartement, mesure “qui présente un risque inflationniste pour l’immobilier”. “Je préfère remettre sur le marché au moins 20.000 logements vacants, sur les plus de 100.000 existants, au cours de la mandature en garantissant le paiement des loyers”, explique-t-elle.

La candidate insiste sur deux priorités : la sécurité et la propreté. Sur le volet sécurité, l’ancienne ministre de la Santé maintient la proposition de créer une police municipale à Paris. Si cette mesure est mise en place, les agents disposeront d’armes létales, alors que la police est accusée de violences non-légitimes, depuis plusieurs mois. “Au moins un agent par patrouille portera une caméra-piéton”, poursuit-elle.

À lire aussi

Sur la propreté, je confierai au secteur privé le ramassage des déchets”, affirme Agnès Buzyn. Elle garde la proposition de créer des “managers de rue” qui seraient chargés de signaler un trottoir abîmé ou une rue encombrée. De plus, la candidate souhaite doubler la part des déchets recyclés.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/