3 min de lecture Édouard Philippe

Municipales 2020 : "Si Édouard Philippe perd, il quittera Matignon", selon Bost

ÉDITO - Il n'y aura pas de nuance au soir du premier tour. Soit Édouard Philippe est éjecté, soit il s'en sort, et il s'en sort encore plus fort, prévient Olivier Bost.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Municipales 2020 : "Si Édouard Philippe perd, il quittera Matignon", selon Bost Crédit Image : Ludovic Marin / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Paul Turban

Et si Édouard Philippe perdait les élections municipales au Havre ? Un sondage Ifop pour CNews crédite le Premier ministre de 42 % des intentions de vote, c'est un très bon score. Le candidat communiste, le député Jean-Paul Lecoq, est lui crédité de 25 %, le candidat écologique avec le soutien du Parti socialiste de 16 %, le candidat du Rassemblement national de 10 %.

La première information, c'est qu'il y aura un second tour. Ce n'était pas le cas il y a 6 ans, ce n'était pas le cas non plus lors du dernier sondage au Havre, un sondage non publié et commandé par La République en marche à la fin de l'année dernière. Édouard Philippe a presque perdu depuis 10 points. Entre les deux, il y a eu la réforme des retraites. 

Ces chiffres ne sont pas catastrophiques pour le Premier ministre, ils ont même rassuré son entourage ce mardi 3 mars. Beaucoup autour d'Édouard Philippe l'avait prévenu que ce ne serait pas facile. Son prédécesseur, l'ancien maire Les Républicains Antoine Rufenach, l'avait même mis en garde quand il avait consulté : "s'il y a un second tour, ce sera très difficile."

Tout est une question de dynamique. Le total gauche donne pour l'instant le même score qu'Édouard Philippe. Encore faut-il qu'ils se retrouvent tous au second tour. S'il y a une triangulaire avec le Rassemblement national et une ambiance qui se dégrade, cela fait beaucoup de si, mais la fin de campagne sera décisive. 

Au Havre, l'ambiance est difficile, tendue.

Olivier Bost, éditorialiste politique de RTL.
Partager la citation
À lire aussi
Le Premier ministre Édouard Philippe a ouvert le "Ségur de la Santé" le lundi 25 mai 2020. coronavirus
Salaires des soignants : Édouard Philippe promet une hausse "significative"

Au Havre, l'ambiance est difficile, tendue. L'extrême-gauche fait pression. Samedi soir, plusieurs personnes ont attaqué le local de campagne d'Édouard Philippe. Le Havre n'est pas acquis à la droite. C'est un port, un bastion ouvrier, historiquement de gauche. Édouard Philippe fait campagne dès qu'il peut, mais entre la crise du coronavirus et la réforme des retraites, cela ne lui laisse pas beaucoup de loisirs.

Le Premier ministre sera en meeting ce jeudi 5 mars avant d'y retourner le week-end. L'avantage, c'est que ce n'est pas loin de Paris. Mais dans l'ambiance actuelle, il faut des effectifs de police pour maintenir le calme. On peut rêver mieux quand il faut être au contact des électeurs. 

Si Édouard Philippe perd, il quittera Matignon.

Olivier Bost, éditorialiste politique de RTL.
Partager la citation

Si Édouard Philippe perd, cela va d'abord plomber la soirée électorale. Il y a une petite particularité qu'a relevée le journal l'Opinion : au Havre, le vote est électronique, ce sera donc le premier résultat de la soirée connu à 20 heures. Si Édouard Philippe perd, il quittera Matignon. La question ne se pose même pas. C'est évident pour lui et pour son entourage. 

Pour Emmanuel Macron, cela provoquera une situation totalement inédite. Nous ne sommes plus à une surprise près, mais cela n'est jamais arrivé qu'un Premier ministre perde une élection municipale. Cela ouvrirait un acte III du quinquennat, et certains, même au gouvernement, y pensent déjà. 

L'acte II n'est ni porté, ni incarné.

Un ministre, à Olivier Bost, éditorialiste politique de RTL.
Partager la citation

Un ministre estime que l'acte II a été posé, mais ni porté, ni incarné, et pas franchement couronné de succès. La question du changement de Premier ministre, qui ne se posait pas il y a encore quelques mois, s'immisce dans les discussions. Changer de Premier ministre permettrait de solder l'acte II, le 49.3, les élections municipales et de passer à autre chose. 

En ligne de mire, explique un autre ministre, l'élection présidentielle de 2022. Ils sont nombreux autour du chef de l'État à penser que la campagne commencera après les municipales. 

Il n'y aura pas de nuance au soir du premier tour.

Olivier Bost, éditorialiste politique de RTL.
Partager la citation

Si Édouard Philippe gagne au Havre, il devrait rester à Matignon. Cela reste l'hypothèse la plus sérieuse. Le Premier ministre aura alors bravé une campagne épouvantable. Dans des municipales épouvantables pour LaREM, il serait le grand champion de l'élection, fort de l'onction du suffrage universel. Il n'y aura pas de nuance au soir du premier tour. Soit Édouard Philippe est éjecté, soit il s'en sort, et il s'en sort encore plus fort. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Édouard Philippe Élections municipales Le Havre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants