1 min de lecture Jacques Chirac

Mort de Jacques Chirac : un homme de "contradictions" dit Nicolas Domenach

Retour sur la carrière politique de Jacques Chirac, décédé ce jeudi 26 septembre, autant populaire qu'impopulaire par moments, une vie pleine de contradictions.

chirac-245x300 Edition Spéciale - Décès de Jacques Chirac La rédaction de RTL
>
Mort de Jacques Chirac : un homme de "contradictions" dit Nicolas Domenach Crédit Image : FRANCOIS MORI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Nicolas Barreiro

L'ancien président de la République Jacques Chirac s'est éteint ce jeudi 26 septembre, un florilège de réactions et d'hommage pleuvent de toutes parts. "Quand on voit le feu d'artifice qui salue sa disparition, on peut se dire [...] comme il le disait lui-même, c'est en ne faisant rien qu'on devient populaire, c'était d'ailleurs une de ses phrases préférées", décrit Nicolas Domenach, journaliste politique.

Pour lui, Jacques Chirac avait quelque chose de plus que les autres, "on peut se dire aussi qu'on manque sacrément de personnalités unificatrices, il en était une par ses contradictions, qui sont multiples" explique-t-il. Il poursuit, "c'était bien un anti-européen, mais il a fait l'entrée dans l'euro, c'était un anti-libéral qui était libéral..."

Cette particularité, sa personnalité unique, le rendait ainsi plus proche de son peuple, "c'est là qu'il renvoie tous les Français à ces contradictions, c'était quelqu'un qui rêvait de quitter son milieu conservateur, d'où il venait. Il avait bravé son père en partant dans un cargo, en allant dans un bordel à Alger. Et en revenant ensuite, à la demande de son père il prend une baffe sur le quai", raconte-t-il.

"C'est toutes ces contradictions là qui le rendaient sympathique, car on est tous un peu comme ça. Tenté par l'aventure au loin, puis être des aventuriers de carte postale et à la fin on revient chez maman", conclut Nicolas Domenach.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jacques Chirac Mort de Chirac
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants