2 min de lecture Mort de Chirac

Mort de Jacques Chirac : que se passe-t-il après le décès d'un président de la République ?

ÉCLAIRAGE - En cas de décès d'un ancien chef d'État, il est habituel en France de décréter un jour de deuil et d'organiser un hommage national.

Les drapeaux de la façade de l'Élysée mis en berne le 14 novembre
Les drapeaux de la façade de l'Élysée mis en berne le 14 novembre Crédit : JACQUES BRINON / POOL / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

La Ve République vient de perdre Jacques Chirac. L'ancien président est mort jeudi 26 septembre à l'âge de 86 ans. Instauré en 1958, ce régime connaît pour la quatrième fois le décès de l'un de ses sept présidents élus, après ceux de Charles de Gaulle le 9 novembre 1970, Georges Pompidou le 2 avril 1974 et François Mitterrand le 8 janvier 1996.

Pour que la Nation rende hommage à ses anciens dirigeants, le pouvoir en place prononce en principe un jour de deuil national et peut organiser des funérailles nationales. Ce lundi 30 septembre sera donc jour de deuil national en hommage à Jacques Chirac. 

Fait inédit, dès ce jeudi à 21 heures, l'Élysée ouvre ses portes jusqu'à dimanche inclus, afin que les Français qui le souhaitent puissent exprimer leurs condoléances", a annoncé la présidence. Un recueil de condoléances sera mis à disposition dans le vestibule d'honneur de l'Élysée. L'entrée se fera par la porte principale du palais présidentiel, au 55, rue du Faubourg Saint-Honoré

Lorsque les précédents présidents se sont éteints, un jour de deuil national a été décrété à chaque fois, trois ou quatre jours après leur mort. Cela avait eu lieu le 12 novembre 1970 pour le général de Gaulle, le 6 avril 1974 pour Pompidou et le 11 janvier 1996 pour Mitterrand. Décrétée par le chef de l'État au pouvoir et signée lors du Conseil des ministres.

Drapeaux en berne et service solennel

Lors d'une journée de deuil national, les administrations peuvent être fermées. Les drapeaux sont mis en berne et hissés à mi-mât sur les bâtiments publics. Cela n'est toutefois pas obligatoire.

À lire aussi
Messe de funérailles de Jacques Chirac en l'église Saint-Sulpice à Paris le 30 septembre 2019 église
Jacques Chirac : les coulisses de la cérémonie d'hommage

Un service solennel sera célébré par l'archevêque de Paris, Monseigneur Aupetit, à midi dans l'église Saint-Sulpice à Paris à l'intention du Président défunt. Plus grande église de Paris, elle accueille les offices catholiques principaux depuis l'incendie de Notre-Dame.  


Un décret du 13 septembre 1989 impose quelques dispositions pour les armées : "Lors du décès du président de la République, les drapeaux et étendards des armées prennent le deuil ; les bâtiments de la flotte mettent leurs pavillons en berne".

Un hommage officiel plutôt que des obsèques nationales

Des obsèques nationales peuvent également avoir lieu, si le président de la République le décide, en présence des hautes autorités civiles et militaires. Mais Charles de Gaulle et François Mitterrand avaient par exemple expressément refusé la tenue de telles cérémonies

Néanmoins, des hommages officiels avaient été rendus. Celui rendu à François Mitterrand avait par exemple eu lieu en la cathédrale de Notre-Dame de Paris, lors du jour de deuil national. Aucune dépouille n'a été inhumée au Panthéon. Elles reposent toutes dans le cimetière choisi par le défunt.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mort de Chirac Deuil national Hommage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants