2 min de lecture Mort de Chirac

Mort de Jacques Chirac : la polémique des essais nucléaires a marqué sa présidence

ÉCLAIRAGE - La présidence de Jacques Chirac a été notamment marquée par la reprise des essais nucléaires en Polynésie. Une décision, qui à l’époque, a suscité une forte polémique.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Mort de Jacques Chirac : la polémique des essais nucléaires a marqué sa présidence Crédit Image : HO SIRPA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Éléonore Merlin

Nous sommes le 13 juin 1995, Jacques Chirac vient tout juste d’être élu et lors de sa première conférence de presse, on lui pose une question sur la Défense française et l’arme nucléaire. L’idée de reprendre les essais dans le Pacifique est dans l’air, on pense que ce sera vite oubliée, la réponse restera dans l’Histoire.

Jacques Chirac annonce la fin des essais nucléaire mais... on va continuer à en faire quelques-uns, pour être bien sûr que ça en vaut la peine. Immense émotion dans le monde entier et notamment dans le Pacifique, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et les États-Unis.

Tous critiquent ce président à peine élu. Nombreux sont également les journalistes et spécialistes de la chose nucléaire soufflés par la décision de Jacques Chirac, qui en parlait à demi-mots depuis son élection. Beaucoup interprètent la reprise des essais nucléaires comme un salut à De Gaulle et le principe de souveraineté, d’autres comme un pied de nez à François Mitterrand qui avait signé un moratoire sur les essais nucléaires en Polynésie en 1991.

En septembre 1995, le "mangez des pommes" de Chirac se transforme en "vous aimez les champignons ?".

Un timing désastreux et une forte contestation

Avec la reprise des essais nucléaires, Jacques Chirac doit donc faire face à une mobilisation internationale et nationale. Déjà en raison d’un timing assez désastreux, puisque l'ancien président effectue cette annonce deux mois avant les commémorations du cinquantenaire des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, c’est fâcheux.

À lire aussi
Messe de funérailles de Jacques Chirac en l'église Saint-Sulpice à Paris le 30 septembre 2019 église
Jacques Chirac : les coulisses de la cérémonie d'hommage

Et nucléaire et Polynésie, ça rappelle en plus l’affaire du "Rainbow Warrior", le bateau de Greenpeace coulé par la France dans le port de Auckland en 1985, parce que voulant déjà bloquer les essais nucléaires français. En 1995, Greenpeace repart au combat, se fait arraisonner près de l’atoll de Mururoa, mais la contestation des écologistes est lancée.

Les manifestations se succèdent à Paris, et, en septembre, à Papeete, la tension monte au moment du premier essai nucléaire, finalement au nombre de six. En janvier 1996, Chirac stoppe cette campagne. Depuis, sur place, les habitants attendent la reconnaissance des préjudices de ces essais.

Conséquences sanitaires, sociales et environnementales pour les habitants de Mururoa et Fangataufa, les deux atolls qui ont servi de décors à ces essais souterrains, pendant trente ans. On ne compte plus les cancers et les conséquences sur le corail, irréversibles. Il fallait arrêter cela, "notre maison brûle", pourquoi l’attiser ? Cette reconnaissance des conséquences est arrivée en mai dernier mais fait toujours débat.

Le plus : Chirac et la Seine

En 1988, un an avant l’élection municipale à Paris, Chirac promet qu'il se baignera lui-même dans la Seine "dans trois ans". Mais au final, jamais Chirac ne mettra son bonnet de bain pour s'y baigner. Aujourd’hui, la Seine fait l’objet d’un nouveau plan propreté, Anne Hidalgo l’a promis, on pourra assister à des épreuves de natations dans la Seine lors des JO de 2024.

La note : 12/20

12/20 pour Jacques Chirac qui a permis une avancée dans le domaine de la moto, en créant les moto-crottes à Paris. En 1982, il lance cette brigande motorisé pour nettoyer le trop-plein des chiens laissés sur les trottoirs. Un vrai succès, mais c’est un gouffre. En 2003, Bertrand Delanoë les supprime et fait un nouveau pari : éduquer les propriétaires d’animaux. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mort de Chirac Jacques Chirac Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants