2 min de lecture Jean-François Copé

Mise en examen de Nicolas Sarkozy : Jean-François Copé "pense à lui dans ce moment difficile"

Après Alain Juppé, Jean-François Copé a tenu à apporter son soutien à l'ancien chef d'État mis en examen pour le financement illégal de sa campagne en 2012.

Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy
Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

"Jamais je n'aurai imaginé être candidat si j'étais mis en examen". Cette phrase de Jean-François Copé, prend ce mercredi 17 janvier une importance autre après la mise en examen de Nicolas Sarkozy pour le financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012. De nombreuses personnalités de droite, à l'image de Éric Ciotti qui dénonce ce "hasard de calendrier, ont pointé du doigt cette sortie. Certains considèrent ainsi que l'ancien président de l'UMP était au courant que son adversaire à la primaire de la droite et du centre allait être mis en examen au terme de son audition.


Face à ce début de polémique, le député-maire de Meaux a voulu éteindre l'incendie en dénonçant les personnes qui prennent "un vrai plaisir à l'opposer à Nicolas Sarkozy". "Je pense à lui dans ce moment difficile et le verrai dès qu'il le souhaitera", a-t-il posté sur Twitter. 

Mais la relation entre les deux anciens chefs du parti est difficile de longue date, et ce avant même le début de l'affaire Bygmalion. Les deux hommes politiques ont été entendus par le juge d'instruction. Lundi 15 février, Jean-François Copé a été placé sous le statut de témoin assisté alors que Nicolas Sarkozy a lui été mis en examen le lendemain. De quoi éclaircir l'avenir politique du premier, et d'assombrir celui du second sur la route de l'Élysée en 2017.

À lire aussi
Jean-François Copé, le 19 octobre 2016 Gilets jaunes
"On n'est pas couché" : pour Copé, les extrêmes "ont pris le relais" parmi les "gilets jaunes"

Au micro de RTL, Alain Juppé a aussi défendu l'ancien président de la République. "Nicolas Sarkozy comme tout citoyen a droit à la présomption d'innocence (...) Ce sont des moments difficiles que j'ai moi-même connu donc je lui ai exprimé mon amitié". Avant de conclure : "Je constate simplement que si je ne dis rien je suis soupçonné de me frotter les mains et si je dis quelque chose je suis accusé d'hypocrisie. C'est extrêmement compliqué."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-François Copé Nicolas Sarkozy Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781935396
Mise en examen de Nicolas Sarkozy : Jean-François Copé "pense à lui dans ce moment difficile"
Mise en examen de Nicolas Sarkozy : Jean-François Copé "pense à lui dans ce moment difficile"
Après Alain Juppé, Jean-François Copé a tenu à apporter son soutien à l'ancien chef d'État mis en examen pour le financement illégal de sa campagne en 2012.
https://www.rtl.fr/actu/politique/mise-en-examen-de-nicolas-sarkozy-jean-francois-cope-pense-a-lui-dans-ce-moment-difficile-7781935396
2016-02-17 18:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/znvXyTYG3XPz9GEaBAOfiA/330v220-2/online/image/2014/0527/7772289844_jean-francois-cope-et-nicolas-sarkozy.jpg