2 min de lecture Jean-Luc Mélenchon

Mélenchon dénonce "des procès politiques", Belloubet lui répond

Dans une tribune au "JDD", le leader de La France Insoumise et 200 personnalités estiment que "le temps des procès politiques doit cesser".

Jean-Luc Mélenchon et Nicole Belloubet
Jean-Luc Mélenchon et Nicole Belloubet Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

"Le temps des procès politiques doit cesser". Dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche le 8 septembre, Jean-Luc Mélenchon, et des personnalités comme l'ex-président brésilien Lula et le Prix Nobel de la Paix argentin Adolfo Perez Esquivel "invitent à la vigilance pour défendre les victimes de ce type d'opération quelle que soit leur appartenance politique"

Ils appellent ainsi "à la coopération mondiale des résistances juridiques", écrivent ces quelque 200 personnalités, dont également l'Espagnol Pablo Iglesias, secrétaire général de Podemos, l'ancien président équatorien Rafael Correa, et encore l'ex-président uruguayen José Mujica. "Un seuil est en train d'être franchi" avec "la tactique du 'lawfare'", c'est-à-dire "l'instrumentalisation de la justice pour éliminer les concurrents politiques", considèrent-ils, en citant les cas de Lula, de l'avocat égyptien Massoum Marzouk, de l'opposant camerounais Maurice Kamto et également de Jean-Luc Mélenchon en France.  

Le chef de file de La France insoumise doit être jugé les 19 et 20 septembre en correctionnelle, avec cinq de ses proches, après une perquisition mouvementée au siège de son parti en octobre 2018. 

Un "amalgame insupportable et inacceptable"

"Assez stupéfaite", la ministre de la Justice Nicole Belloubet a estimé, ce lundi 9 septembre, que la dénonciation par Jean-Luc Mélenchon de "procès politiques" dans une tribune relevait d'un "amalgame insupportable et inacceptable". "Il me semble qu'il y a une petite nuance entre l'indépendance qui est réelle en France et ce qui se passe en Russie ou ce qui se passe dans d'autres pays. Donc je trouve cet amalgame insupportable et inacceptable", a-t-elle souligné sur France inter

Nicole Belloubet a rappelé qu'elle ne donnait au parquet - qui dépend hiérarchiquement de la ministre - "strictement aucune instruction sur les affaires individuelles"

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon Jean-Luc Mélenchon
VIDÉO - Mélenchon répond à Macron sur TikTok en parodiant Wejdene

"Je voudrais vous dire que Jean-Luc Mélenchon lui-même d'une certaine manière est contradictoire puisque je me souviens un jour, il y a pas très longtemps, d'une altercation à l'Assemblée nationale, non pas dans l'hémicycle mais juste à côté, où il me disait : 'Mais tu ne contrôles pas ta justice'. Je lui disais : 'Non je la contrôle pas'. Il me disait : 'Alors à quoi tu sers ?'", a-t-elle relaté. "Évidemment le garde des Sceaux n'a absolument pas le contrôle de la justice", a-t-elle insisté

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Luc Mélenchon Nicole Belloubet Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants