1 min de lecture Manifestations

Mayotte : pourquoi les pompiers refusent d'assurer la sécurité d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron doit atterrir mardi 22 octobre à Mayotte, mais les pompiers de l'île refusent d'assurer la sécurité incendie du Président.

Emmanuel Macron à l'aéroport du Bourget le 17 juin 2019.
Emmanuel Macron à l'aéroport du Bourget le 17 juin 2019. Crédit : BENOIT TESSIER / POOL / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

"Le président de la république quitte l’Élysée pour Mayotte. Pourra-t-il atterrir pour serrer la main de M. le Préfet ?" Dans un communiqué posté vendredi 18 octobre sur Twitter, les pompiers de Mayotte ont déclaré qu'ils n'assureront pas la sécurité de l'avion présidentiel sur l'île lors de sa venue mardi 22 octobre.

Les pompiers mahorais déclarent exercer ce "droit de retrait" par solidarité avec leurs collègues "de la Métropole et des DOM-TOM". Ceux-ci ont été "victimes de jet de bombe lacrymogène et balles venant de lanceurs de balles de défense" de la part des forces de l'ordre pendant qu'ils manifestaient le 15 octobre dernier. "Il est inutile d'envoyer les forces de l'ordre de cette manière afin de traiter et provoquer des agents du même ministère qui ne cherchent qu'à aider la population", jugent les pompiers mahorais.

Concrètement, les pompiers de Mayotte cesseront le travail uniquement lors de l'arrivée du Président sur l'île, "soit une heure avant l'atterrissage et quinze minutes après l'arrêt total des moteurs". Leur travail reprendra ensuite normalement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Emmanuel Macron Mayotte
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants