4 min de lecture Front national

Marine Le Pen et Florian Philippot : premier duel musclé à Belfort

ÉCLAIRAGE - Par candidats interposés, Marine Le Pen (Front national) et Florian Philippot (Les Patriotes) sont désormais adversaires. Premier duel le 28 janvier à Belfort.

Marine Le Pen et Florian Philippot.
Marine Le Pen et Florian Philippot. Crédit : RTLnet
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

La défaite à la présidentielle - après un débat d'entre-deux-tour "raté" - et les premiers mois du quinquennat Macron ont suffi à séparer le couple politique de l'extrême droite de ces dernières années. L'heure des retrouvailles a, en quelque sorte, sonné pour Marine Le Pen et son ancien fidèle Florian Philippot. Le Front national et Les Patriotes sont en effet engagés dans la bataille de la législative partielle des 28 janvier et 4 février dans la première circonscription du Territoire de Belfort, la première depuis l'élection d'Emmanuel Macron.

Pour ce qui est leur première confrontation directe depuis le départ de Florian Philippot du FN, les deux partis ne jouent pas les premiers rôles. Ni Jean-Raphaël Sandri (candidat Front national), ni Sophie Montel (candidate Les Patriotes) ne devraient être en mesure de rafler la mise au soir du 4 février.

L'enjeu est ailleurs. Le Front national, en crise depuis plus de six mois, doit démontrer que ses électeurs répondent encore présents et confirmer son beau score du mois de juin (troisième place avec 17,50%). Les Patriotes, lancé dans l'arène politique en septembre avec désormais un ancien député FN dans ses rangs, espère créer la surprise et surtout combler son déficit de notoriété. Dans les colonnes du Parisien, Florian Philippot se met à rêver : "Le FN, c'est un adversaire parmi d'autres. Mais si on le devançait, ce serait un séisme."

À lire aussi
Un logo du Front national (Illustration) faits divers
Rouen : un ancien cadre du FN mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs

Une campagne féroce sur les réseaux sociaux

Un "séisme" qui viendrait conclure une campagne féroce aux attaques constantes. Les anciens alliés ne se sont rien épargnés. Dans Le Point, Sophie Montel, numéro deux des Patriotes, résume l'animosité qu'elle éprouve à l'égard de Jean-Raphaël Sandri en trois qualificatifs : "jeune homme puant", "suffisant" et "prétentieux".

Exclue avec fracas en juin 2017 de la présidence du groupe FN en Bourgogne-Franche-Comté, elle a surtout tiré à boulets rouges sur Jean-Raphaël Sandri après que Libération a révélé l'existence d'un compte Twitter caché appartenant au candidat FN. Il contiendrait, selon le quotidien, des "partages de statuts de Dieudonné, des likes en pagaille de manifestations anti-IVG et des blagues sur les nazis."

Dans un communiqué, Sophie Montel a déploré "le comportement grave et indigne de Monsieur Sandri" et demandé la condamnation de Marine Le Pen.

"C'est n'importe quoi. Bien sûr que non, je n'ai pas de compte personnel sur Facebook, en dehors de ma page officielle de candidat", a déclaré à l'AFP Jean-Raphaël Sandri. "Elle lance des accusations infondées pour faire parler d'elle", dit-il. 

Cette révélation, démentie "catégoriquement" par le principal intéressé, a donné du grain à moudre à l'argument des Patriotes, selon lequel la stratégie de la rediabolisation serait privilégiée au FN. Preuve des divergences idéologiques qui règnent au sein de l'extrême-droite française, le débat a déchaîné les passions des soutiens des deux candidats sur Twitter.

Philippot, Collard : le match des barons

Sur le terrain, la guerre âpre entre les deux candidats de Belfort a pris une dimension nationale quand le 20 janvier, Gilbert Collard, pour le FN, et Florian Philippot, pour Les Patriotes, déambulaient dans les rues de Belfort. 

Dans Le Monde, Jean-Raphaël Sandri ne s'en cache pas. Lorsqu'il a su que l'ex-numéro deux de Marine Le Pen a annoncé sa venue pour visiter le site de la Société protectrice des animaux, il a "organisé quelque chose un peu exprès", le même jour. Gilbert Collard et sa gouaille ont fait le reste.

Le député FN du Gard ne voit dans la candidature d'en face qu'"une étape médiatico-touristique", rapporte le quotidien du soir. En juin 2017, Sophie Montel avait brigué la députation... dans la 4e circonscription du Doubs.

10 candidats en lice dimanche

Dix candidats sont en lice pour le scrutin organisé les 28 janvier et 4 février après l'invalidation de l'élection de Ian Boucard (Les Républicains) par le Conseil constitutionnel, avec le risque d'une abstention élevée.

1. Arthur Courty - Seraffettin Aydin (PS)
2. Ian Boucard - Damien Meslot (Les Républicains)

3. Yves Fontanive - Christiane Petitot (Extrême gauche)
4. Christophe Grudler - Thierry Besson (MoDem-La République En Marche)
5. Jonathan Vallart - Aurore Macé (Divers)
6. Julie Kohlenberg - Pierre-Olivier Favre (Debout La France)
7. Sophie Montel - Patrick Jeanrock (Les Patriotes)

8. Jean-Raphaël Sandri - Émilie Stevenot (Front national)
9. Anaïs Beltran - Gérald Loridat (La France insoumise)
10. Vincent Jeudy - Marie Bringard (Écologistes)

Ian Boucard, 29 ans, l'avait emporté en juin de 279 voix face au candidat MoDem-REM Christophe Grudler, 52 ans, à l'origine de la requête en annulation. Ils sont tous deux les favoris du nouveau scrutin.

Le Conseil a considéré que Ian Boucard a fait distribuer en fin de campagne "deux tracts" faussement présentés "comme émanant de La France insoumise et du Front national", appelant à voter pour lui au second tour.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Les Patriotes Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791965663
Marine Le Pen et Florian Philippot : premier duel musclé à Belfort
Marine Le Pen et Florian Philippot : premier duel musclé à Belfort
ÉCLAIRAGE - Par candidats interposés, Marine Le Pen (Front national) et Florian Philippot (Les Patriotes) sont désormais adversaires. Premier duel le 28 janvier à Belfort.
https://www.rtl.fr/actu/politique/marine-le-pen-et-florian-philippot-premier-duel-muscle-a-belfort-7791965663
2018-01-27 09:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qRtlKm7IFdyGCvwSj2X52A/330v220-2/online/image/2018/0125/7791979223_marine-le-pen-et-florian-philippot.jpg