2 min de lecture Les Patriotes

Florian Philippot considère désormais le FN comme un "adversaire politique"

Le président du mouvement Les Patriotes s'est dit "soulagé" de son départ du Front national. Son parti compte même présenter des candidats aux législatives partielles du 28 janvier prochain face à d'éventuels candidats que pourrait présenter le FN.

Florian Philippot, vice-président du Front national
Florian Philippot, vice-président du Front national Crédit : REVELLI-BEAUMONT/SIPA
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Le divorce est officiel. Florian Philippot prend officiellement ses distances avec son ancien parti. Désormais à la tête du mouvement Les Patriotes, l'ex-numéro 2 du Front national (FN), a déclaré ce mercredi 27 décembre sur franceinfo, que son ancien parti était "un adversaire politique, comme les autres partis politiques, comme Les Républicains, le Parti socialiste, La République en Marche, La France insoumise, ou d'autres".

L'ex-numéro 2 ne regrette pas du tout sa rupture avec Marine Le Pen. Il juge que le parti a perdu toute ligne directrice sur le plan des idées. Au FN, "ils ne savent plus où ils habitent. J’ai senti cela très vite. Ils ne savent plus ce qu’ils pensent sur beaucoup de sujets, ou bien ils ne s'expriment plus sur beaucoup de sujets de peur de devoir trancher des opinions qui ne sont pas fixées, parce qu'il n'y a plus de colonne vertébrale, a-t-il déclaré. Florian Philippot a du coup assuré ressentir du "soulagement" après son départ, "vu l'évolution avant que je ne parte [du FN] et vu l'évolution depuis".

Invité de RTL mardi 26 septembre, il avait déjà qualifié le FN de "vieille formation politique" incapable de représenter le renouveau politique. "Les vieilles formations politiques, que ce soit la France insoumise, le Front national (FN) et d'autres, n'ont pas la capacité d'incarner cette modernité et cette crédibilité." 

À lire aussi
Florian Philippot lors du congrès des Patriotes à Arras (Pas-de-Calais) le 18 février 2018 Les Patriotes
Les Patriotes : Florian Philippot égratigne un Front national "embourbé"

Des candidats patriotes face à ceux du FN le 28 janvier

Incarner le renouveau du patriotisme et incarner une alternative au Front national, c'est la position que prend Florian Philippot avec son mouvement Les Patriotes, crée fin septembre 2017. Construire un "grand patriotisme moderne, crédible, rassembleur", voilà le projet de Florian Philippot qu'il évoquait au micro de RTL. Il répond selon lui à un vrai électorat. Le patriotisme est "majoritaire en France", assure-t-il. C'est une part du pays pour qui "la liberté de leur pays est le Frexit. "La sortie de l'Union européenne, il n'y a pas d'autre solution," pour le conseiller régional du Grand Est.

Signe du divorce amorcé par l'ex-numéro 2 du FN avec son ancien parti, le patron des Patriotes a indiqué sur Franceinfo que son parti allait présenter des candidats aux législatives partielles du 28 janvier prochain dans le Val d'Oise et dans le Territoire de Belfort face à d'éventuels candidats que pourrait présenter le FN

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Patriotes Florian Philippot Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791597758
Florian Philippot considère désormais le FN comme un "adversaire politique"
Florian Philippot considère désormais le FN comme un "adversaire politique"
Le président du mouvement Les Patriotes s'est dit "soulagé" de son départ du Front national. Son parti compte même présenter des candidats aux législatives partielles du 28 janvier prochain face à d'éventuels candidats que pourrait présenter le FN.
http://www.rtl.fr/actu/politique/florian-philippot-front-national-adversaire-politique-7791597758
2017-12-27 16:00:06
http://media.rtl.fr/cache/UYpvy1hgdHjadeew3xFvNg/330v220-2/online/image/2017/0516/7788555102_florian-philippot-vice-president-du-front-national.jpg