1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Manifestations anti-passe sanitaire : "Ces manifestants ne sont pas majoritaires", juge Darmanin
2 min de lecture

Manifestations anti-passe sanitaire : "Ces manifestants ne sont pas majoritaires", juge Darmanin

VU DANS LA PRESSE - Alors qu'une nouvelle manifestation se déroule ce samedi 31 juillet partout en France contre le passeport sanitaire, Gerald Darmanin a rappelé que la liberté d'exprimer son opinion restait sacrée, tout en déplorant une minorité radicale parmi les opposants.

Gérald Darmanin, le 24 mai 2021
Gérald Darmanin, le 24 mai 2021
Crédit : Nicolas TUCAT / AFP
Romain Giraud

Alors qu’une nouvelle journée de mobilisation anti-passe sanitaire se déroule ce samedi 31 juillet, pour le week-end consécutif, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a fait le point sur cette opposition à la politique sanitaire du gouvernement, et notamment le passe sanitaire, approuvé par une majorité de Français, mais qui se heurte à la méfiance, voire l’hostilité, d’autres citoyens : "d’abord, en France, on a la liberté de manifester ses opinions, le droit de manifester contre les décisions gouvernementales, du moment que les choses sont faites dans les règles de la République, rappelle d’emblée le ministre de l’Intérieur, interrogé ce vendredi 30 juillet par Le Parisien

"De ce que j’ai vu, elles le sont en très grande majorité. Nous sommes une grande démocratie, contrairement à ce que certains veulent faire croire, et je veux donc garantir la liberté de manifester de chacun" a lancé le ministre de l'Intérieur, qui a fixé comme limite celle de ne pas s’en prendre aux forces de l’ordre ou aux biens publics et privés : "dans la très grande majorité des cas, ça s’est bien passé. Il y a quand même eu le week-end dernier, en marge des manifestations, 71 interpellations dont 24 à Paris. Des individus qui s’en sont pris à des biens ou à des policiers", enchaîne-t-il.

"Je constate, à Paris comme ailleurs, une mobilisation qu’il faut relativiser, puisqu’on parle de 150.000 à 200.000 manifestants. Si je fais un parallèle avec les quatre millions de personnes qui se sont fait vacciner au lendemain du discours du Président, on constate que ces manifestants ne sont pas majoritaires", analyse Gérald Darmanin en relevant l’hétérogénéité de ces manifestations. "Il y a des citoyens sincèrement engagés dans une lutte contre les vaccins, contre les passes sanitaires. Certains peuvent, d’ailleurs, être pour les vaccins, mais contre le passes sanitaire. Ils manifestent parfois en famille."

Toujours selon Le Parisien, afin d'anticiper cette nouvelle journée de manifestations dans toute la France, les moyens policiers ont été mis en place pour que les choses se déroulent le mieux possible. Là encore, Gérald Darmanin insiste sur la liberté d’opinion : "Nous n’avons refusé aucune des manifestations déclarées. Moi, j’ai toujours du respect pour les gens qui expriment des opinions, même quand elles sont totalement contraires aux miennes... Mais le principale c'est qu'elles restent vraiment minoritaires et c'est le cas, a finalement relativisé le ministre de l'intérieur. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/