1 min de lecture Royaume-Uni

Manchester : Georges Fenech supprime son tweet qui "a été mal interprété"

RÉACTION - Le député du Rhône affirme qu'il n'avait aucune intention de "récupération politique" en postant un tweet sur l'attentat de Manchester.

Georges Fenech, le 7 avril 2016 à Bruxelles
Georges Fenech, le 7 avril 2016 à Bruxelles Crédit : JOHN THYS / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Quelques heures après l'attentat perpétré à Manchester lors d'un concert d'Ariana Grande, Georges Fenech a écrit un message sur Twitter. "L'urgence du premier gouvernement d'Emmanuel Macron est-elle une 13e loi sur la moralisation de la vie publique depuis 1988 ou la lutte antiterroriste ?", a-t-il posté en ajoutant un communiqué dans lequel il précise que "le tragique attentat de Manchester exige de la communauté internationale d'éradiquer définitivement la menace permanente du terrorisme en expugnant Daesh du territoire irako-syrien".

Les internautes ont vivement critiqué le tweet du député du Rhône. "Il n'y a pas une minute à perdre. La loi sur la moralisation de la vie publique, c'est de la poudre aux yeux. Cette loi ne changera rien et contribue à entretenir la suspicion sur la classe politique", explique-t-il à RTL.fr. Sur son message posté sur Twitter, il explique l'avoir supprimé car "il a été mal interprété" et indique "avoir refait un tweet" dans lequel il indique : "Aucune récupération politicienne des attentats ! Union sacrée et priorité absolue pour la lutte contre le terrorisme". Il maintient néanmoins que la loi sur la moralisation de la vie publique "est un habillage"

Georges Fenech se demande ce qu'Emmanuel Macron attend pour mettre en place des mesures pour lutter contre le terrorisme. "Il a un programme, qu'il l'applique. On nous rebat les oreilles avec les emplois familiaux mais d'autres mesures sérieuses doivent être prises", ajoute Georges Fenech.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni Terrorisme Georges Fenech
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants